Persistance de la brume de sable, en Guadeloupe et à Saint-Martin : niveau rouge déclenché

qualité de l'air
Brume de sable
Ceci est normalement une vue mer... ©Nadine FADEL -
Après deux jours où la qualité de l'air s'est révélée mauvaise, en Guadeloupe et à Saint-Martin, la situation s'est dégradée, ce dimanche. Le niveau rouge a été déclenché, synonyme de "très mauvais", du fait de la persistance de l'épisode et de la forte concentration de particules fines dans l'air.

La procédure d'alerte a été déclenchée, par la préfecture : l'épisode de pollution de l'air est persistante, sur l'ensemble de l'archipel de la Guadeloupe, mais aussi à Saint-Martin. Le niveau rouge est atteint ; il signifie que l'air que nous respirons, dans nos îles, est "très mauvais".

Le passage de masses d'air chargées en poussières désertiques, sur notre région, est à l'origine de l'actuelle augmentation des niveaux en particules fines de moins de 10 micromètres de diamètre (PM10), dans l'atmosphère.
L’activité humaine (combustion d’énergie fossile, moyens de transport, activités industrielles…) y est aussi pour quelque-chose.

Gwad'Air prévoit, pour ce dimanche 22 et lundi 23 août 2021, le dépassement du seuil d'information et recommandation (50 microgrammes par mètre cube sur 24 heures de particules fines PM10).

En effet, les valeurs relevées, sur les stations de Basse-Terre et Baie-Mahault, ce dimanche matin, sont en moyenne de l'ordre de 62 microgrammes par mètre cube.

Dans son bulletin, Gwad'Air récapitule les recommandations sanitaires, à l'attention en particulier des personnes vulnérables et sensibles. Vous pouvez aussi y trouver des conseils, pour réduire individuellement et collectivement les émissions de polluants.

Bulletin de Gwad'Air du 22/08/2021

La situation est donc similaire, à Saint-Martin :