Les pillages se multiplient à Saint-Martin

cyclones
Pillages Saint-Martin
©Maëva Myriam Ponet
Après le passage d'Irma, l'île est dévastée et les Saint-Martinois manquent de tout... Pas d'eau, pas d'électricité, pas de quoi manger... Les magasins sont pillés. Si la plupart des sinistrés recherchent des vivres, d'autres n'hésitent pas à voler du matériel, parfois sous la menace d'armes.
L'île de Saint-Martin est livrée à elle-même. Les secours arrivent difficilement. Les habitants, les journalistes présents sur place parlent de scènes de pillages. La ministre de l'Outre-mer, a elle aussi évoqué ces actes.

Ils prennent de quoi se nourrir

Dès la levée de l'alerte violette, et la fin du confinement, les Saint-Martinois ont quitté leurs abris pour se rendre compte des dégâts occasionnés par Irma.
Partout, décombres et désolation. 
Ils sont nombreux à avoir tout perdu. Plus de maison, plus de vêtements et plus de vivres. Et malgré le chaos laissé par Irma, il faut se nourrir. 
Les magasins d'alimentation ont été pris d'assaut. Les produits de première nécessité ont très vite disparus des rayons encore en place. En ces temps difficiles, avoir de l'eau, de quoi subvenir à ses besoins est essentiel.
Les journalistes de Guadeloupe 1ère, présents sur le terrain ont rapporté ces scènes. De personnes cherchant d'abord à manger...

Toutefois, d'autres en profitent pour piller les magasins d'électro-ménager ou d'électronique. Sans scrupules... Des comprtements pointés du doigt par certains Saint-Martinois. 

D'autres se concentrent sur le matériel

Maëva Myriam Ponet, envoyée spéciale de Guadeloupe 1ère à Saint-Martin, parlait dès mercredi de ces scènes de pillage et de "guerilla". Des personnes masquées, se promènent dans les rues, parfois armées et se disputent des appareils comme des télés ou autres objets électroniques. 
VOIR :
©guadeloupe

Des gens "dévalisent les magasins sous le regard désabusé des policiers" a t-elle raconté. 
Que ce soit en partie française ou en partie hollandaise, les mêmes scènes... Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte a confirmé ces pillages qui constituent un problème "grave" sur l'île. 
Pillages Saint-Martin
©Maëva Myriam Ponet
Voir passer des caddies remplis à ras bord de téléviseurs, électro-ménager n'est plus inédit... Même les magasins de jouets, sont pillés. Y compris par les plus jeunes.
Pillages Saint-Martin
©Steeve Prudent


"Remettre de l'ordre à Saint-Martin"
Après une première journée de reconnaissance, pour Annick Girardin, au delà de l'urgence sanitaire et alimentaire, il est nécessaire "de remettre de l'ordre public à Saint-Martin". Elle a indiqué avoir assisté à des scènes de pillages.
©la1ere


La ministre a annoncé que 400 gendarmes seront envoyés sur les lieux de passages de l'ouragan. De son côté, la Ministre de la justice, Nicole Belloubet, a annoncé sur RTL, ce matin qu'un procureur serait également en partance pour l'île, afin d'aider les forces de l'ordre. 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live