publicité

Un plan communal de lutte anti-vectorielle

La directrice générale de l’ARS, Valérie Denux, présentait ce matin son plan communal de lutte contre les moustiques et de prévention des maladies vectorielles. On se souvient des fortes épidémies de chikungunya en 2014 et de zika en 2016.

© S. Prudent
© S. Prudent
  • S. Prudent et B. de Saint Jacob Pierre
  • Publié le , mis à jour le
Alors que le gouvernement présente son plan santé, en Guadeloupe, la directrice générale de l’ARS, Valérie Denux, présentait ce mardi matin devant les  élus de Cap Excellence, son plan communal de lutte contre les moustiques et de prévention des maladies vectorielles.
Les épidémies de chikungunya en 2014 et de zika en 2016 ont profondément marqué la population.
Si ce type de plan n'est pas le premier, la nouveauté réside dans la façon dont il est abordé. Avec l'aide technique de l'ARS, les communes pourront mettre en oeuvre des actions plus concrètes et plus perennes.
L'ARS part du principe que les stratégies de prévention et de contrôle doivent essentiellement s’appuyer sur une meilleure gestion de l’environnement domestique, tant au niveau individuel que collectif. Le maire, compte tenu de la connaissance de son territoire, de sa proximité avec la population et des ses compétences en matière de gestion de l’environnement, se situe au centre du dispositif.
VALERIE DENUX DIRECTRICE DE L ARS

Le plan communal constitue un outil d’organisation et de planification à sa disposition.

§ Plan communal : des objectifs multiples :
- Organiser à l’échelon communal voire inter communal, la lutte contre les moustiques anthropiques
- Planifier les actions de prévention et de contrôle en fonction des périodes de l’année
- Graduer ces actions en fonction du risque épidémique et du contexte entomologique
- Articuler la réponse entre les différents acteurs concernés à l’échelon communal et inter communal

§ Une organisation souple :
- Une Cellule de Gestion placée sous l’autorité du maire, chargée du pilotage et de la coordination
- Une Cellule Opérationnelle chargée de la mise en oeuvre des décisions de la Cellule de Gestion

§ Des moyens humains mobilisés flexibles :
- Rôle structurant et moteur des «Référents moustiques communaux»
- Structure dédiée non indispensable. Services essentiellement mobilisés dans le cadre de leurs missions habituelles

VOIR AUSSI : Le plan communal de lutte anti-vectorielle

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play