Plus de 690 morts en Guadeloupe depuis le début de la pandémie. Des vies qui auraient peut-être pu être épargnées

coronavirus
CHU sous tension
Une étude Française pré-publiée le 28 aout estime que la campagne de vaccination contre le Covid a permis d’éviter dans l’Hexagone des dizaines de milliers de morts et d’hospitalisations.

57% de décès en moins à l’hôpital, 46% d’admissions en moins en soins critiques… Au final, selon cette étude menée par des chercheurs de Montpellier et des réanimateurs de Nimes et de Caen, grâce à la vaccination, sur les 9 premiers mois de l’année, l’Hexagone a évité près de 50 000 décès et près de 40 000 hospitalisations en réanimation.

80 000 vies épargnées en 2021

Ainsi sur la totalité de l’année 2021, cette analyse estime que ce sont 80 000 vies qui seront épargnées et 70 000 formes graves évitées par la progression de l'immunité collective.
Pour en arriver à une telle conclusion, chercheurs et medecins ont comparé deux courbes : une première sur le nombre de décès effectifs causés par le Covid entre le 1er janvier et le 20 août et une seconde, hypothétique, d’une projection du nombre de victimes en cas de poursuite de l’épidémie sans vaccination.
Outre Atlantique, c’est à partir du moins d’Avril que les deux courbes commencent à se séparer. Cela correspond au moment ou le territoire national arrive à 20% de couverture vaccinale.

La Guadeloupe elle, qui commence à voir les chiffres de la 4ème vague baisser avec les mesures de confinement, était à peine à un peu plus de 35% de vaccinés la semaine dernière contre désormais près de 80% dans l’Hexagone.