Plusieurs îles de la Caraïbe impactées par des pluies de cendres du volcan La Soufrière de Saint-Vincent

catastrophes naturelles
Barbade sous les cendres du volcan La Soufrière de Saint-Vincent
©DR

Les cendres rejetées par le volcan La Soufrière de Saint-Vincent impactent lourdement l'île, rendant difficile la production d'eau potable. A l'est, la Barbade est également touchée. Au fil des jours et du vent, d'autres îles de la Caraïbe voient arriver des particules de cendres. 

Quatre jours après l’éruption de La Soufrière de Saint-Vincent, l'île est toujours recouverte d'un épais manteau de cendres, dû aux explosions du volcan. Des cendres qui impactent lourdement le quotidien de la population, car elles rendent la production d’eau potable à partie des captages dans les rivières pratiquement impossible.

L'eau potable, besoin numéro un à Saint-Vincent

L’aide humanitaire est en route. Dernière action en date : la constitution, en Préfecture de Martinique, d’une cellule de coordination. Elle réunit les services de l’État et les autorités consulaires françaises de Saint-Vincent.
Ce mardi 13 avril, une mission d’évaluation et 45 tonnes de matériels et vivres ont été envoyées à Kingtsown. Dans les cartons des secours, notamment, de l’eau potable. C’est le besoin numéro un dans le pays.
Si l’eau est la priorité absolue, c’est que les cendres rejetées par la Soufrière Des cendres que les vents d’altitude poussent pour l’heure vers l’est, ce qui épargne la Guadeloupe et la Martinique. Mais qui en revanche fait de Barbade la victime des dégâts collatéraux de grande ampleur.

La Barbade probablement impactée durant plusieurs mois

Sur place, les autorités ont annoncé la fermeture de l'aéroport Grantley Adams, jusqu'au vendredi 16 avril. Ce mardi 13 avril, les supermarchés et stations service ont pu rouvrir. 
Selon le Professeur Richard Robertson, directeur du Centre de recherche sismique de l'Université des West Indies, l'île pourrait subir les chutes de cendres durant au moins un an... Il est pour l'heure impossible de savoir jusqu'à quand dureront les explosions. Considérant l'activité passée de La Soufrière et d'autres volcans de la région, il estime que les explosions et donc les nuages de cendre peuvent se poursuivent durant plusieurs semaines, à plusieurs mois, voire un an. 

Grenade, Sainte-Lucie également touchées... Trinidad & Tobago dans l'attente...

Le centre de recherche sismique de l'Université West Indies, UWI Seismic Research Centre, estimait que les vents pourraient transporter le nuage de cendres au niveau de l'archipel des Grenadines et de l’île de Grenade. Là-bas, de fines particules de cendres ont été observées dès le samedi 11 avril. 

Et c'est à la mi-journée, ce mardi 13 avril, que les Sainte-Luciens, particulièrement ceux vivant dans le sud de l'île, ont vu apparaître des cendres du volcan vincentais. Des habitants rapportent que ddans les rues de la localité de Vieux-Fort, les passants étaient obligés de se couvrir les voies respiratoires, toussant à cause des cendres. La veille, ce sont d'abord les pêcheurs qui se sont plaints de l'arrivée du nuage de cendres, rendant leur activité plus difficile. Beaucoup sont rentrés à quai bredouilles, les cendres dans l'eau ayant fait fuir les poissons, ont-ils expliqué. 

Et désormais, d'autres îles, comme Trinidad & Tobago sont dans l'attente de cendres. Selon les services météorologiques, il y a 20% de chances qu'elles atteignent les deux îles d'ici le jeudi 15 avril. L'impact ne sera pas aussi fort qu'à la Barbade, mais les autorités mettent déjà en garde la population.