La Pointe des Châteaux en toute sécurité sanitaire

environnement
Pointe des Châteaux
La Pointe des Châteaux ouverte à nouveau aux visiteurs. Interdit d’accès depuis le début du confinement et la fermeture des plages, le site a lui aussi profité de l’absence de visiteurs. La nature a repris ses droits, et la municipalité entend bien l’aider à les conserver. Au moins en partie.
Le maintien de la fermeture du site alors même que tout est mis en oeuvre pour relancer le tourisme, aurait été un contre argument. Mais la municipalité autant que le conservatoire du littoral ne souhaitaient pas perdre le bénéfice de la période de confinement. La nature, et particulièrement les oiseaux y ont repris leurs aises.
Ainsi, pour protéger la reproduction de certaines espèces menacées ou la préservation de certaines zones du littoral, certaines restrictions d’accès sont maintenues.
Jérémy Délome, coordonnateur du Plan de protection de la Pointe des Châteaux, à la mairie de St François. 

Jérémy Délome, coordonnateur du Plan de protection de la Pointe des Châteaux, à la mairie de St François

Les Petites Sternes et les Gravelots de Wilson, deux espèces d’oiseaux marins, deux espèces menacées, qui ont su tirer profit de la crise du Covid 19.
Petite sterne
©Guadeloupe La 1ère
Les premières, les petites sternes, ne se reproduisaient plus aux abords des salines de la Pointe des Châteaux, leur lieu de nidification historique, depuis 3 ans. Grâce au confinement, elles ont pu recoloniser les sites désertés par les hommes.
Quant aux Gravelots de Wilson, sur les 20 couples répertoriés dans tout l’Archipel guadeloupéen, neuf ont niché cette année aux abords des salines.
gravelot de wilson
©Amazona-Guadeloupe
Jérémy Délome, coordonnateur du Plan de protection de la Pointe des Châteaux, à la mairie de St François.  

Jérémy Délome, coordonnateur du Plan de protection de la Pointe des Châteaux, à la mairie de St François