Police/ Le point sur les performances des trois commissariats de Guadeloupe

sécurité
police
©Police nationale de la Guadeloupe
Les commissariats de police de la Guadeloupe n'ont pas à rougir de leurs performances, en termes de délais moyens d'intervention ou encore d'accueil et de prise en charge des usagers. Leurs résultats sont globalement meilleurs que ceux enregistrés au national, selon les données annuelles collectées.

Pour répondre aux attentes des Français, en termes de qualité de service, la police nationale choisit de rendre public ses indicateurs de performance, mis à jour une fois par an. Une communication décidée dans le cadre d'une démarche baptisée "services publics +".
Il s'agit d'évaluer notamment la qualité du lien entre la population et les forces de sécurité intérieure, ou encore le niveau de satisfaction des citoyens : délai moyen d'intervention après un appel au 17, prise de plainte à la suite d'une pré-plainte en ligne, prise en charge de l'usager après son accueil, au sein des trois commissariats de police de l'archipel (Pointe-à-Pitre, Capesterre-Belle-Eau et Basse-Terre).

La transparence sur l'efficacité et la qualité des services publics est un élément fondamental pour renforcer la confiance entre l'administration et ses usagers.

Direction Territoriale de la Police Nationale (DTPN) de la Guadeloupe

Ces données publiées en janvier 2022 proviennent d'une étude réalisée en 2020, auprès de 7249 personnes.

Elles nous apprennent que 84,50% des usagers ont globalement une opinion positive ou très positive de la police nationale.

Appels au 17

Pour ce qui est du délai moyen d'intervention après un appel au 17, la palme revient au commissariat de Capesterre-Belle-Eau, dont les agents accourent en 4'37'' au chevet des appelants, contre un délai de 6'43'' pour leurs collègues de Basse-Terre et de 19'31'' pour ceux de Pointe-à-Pitre.

A l'échelle départementale, tous commissariats confondus, les interventions sont assurées au bout de 10'17'' en moyenne.

Les trois commissariats de l'archipel guadeloupéen sont parmi les plus performants, en la matière, au regard du délai moyen d'intervention national, qui est de 23'59''.

Prise de plainte, suite à une pré-plainte en ligne

Suite à une pré-plainte en ligne, en combien de temps une plainte est-elle définitivement enregistrée ?
Immédiatement au sein du commissariat de Basse-Terre, alors que cette démarche prend en moyenne 4 jours pour être effectuée à Pointe-à-Pitre, voire 12 jours à Capesterre-Belle-Eau.

La moyenne départementale est de 5,3 jours, en-deçà des 6,3 jours de délai moyen national.

Accueil de l'usager

Autre baromètre d'évaluation de la performance de la police nationale : le délai moyen de prise en charge de l'usager, après son accueil.
Cette fois, ce sont les commissariats de Basse-Terre (5'00'') et de Capesterre-Belle-Eau (6'00'') qui se distinguent, alors qu'il est bien plus long d'être entendu à Pointe-à-Pitre (1h30'00'').

Cela donne une moyenne départementale de 33'40'', supérieure à celle enregistrée sur l'ensemble de la France, de 19'00'', du fait de la contre-performance de Pointe-à-Pitre.