Pourquoi Pôle Emploi et la Police nationale ont signé une convention de partenariat, en Guadeloupe ?

sécurité
Partenariat entre le directeur de Pôle emploi Guadeloupe & Iles du Nord, Fabrice Marie-Rose et le directeur territorial de la Police Nationale de Guadeloupe, Laurent Chavanne - 03/10/2022
Partenariat entre le directeur de Pôle emploi Guadeloupe & Iles du Nord, Fabrice Marie-Rose et le directeur territorial de la Police Nationale de Guadeloupe, Laurent Chavanne - 03/10/2022 ©Police nationale de la Guadeloupe
Une convention a été signée, lundi, entre la Police nationale de Guadeloupe et Pôle Emploi Guadeloupe & îles du Nord. Ce, pour acter un échange de bons procédés : actions de prévention des insultes et des violences diverses, contre aide au recrutement.

Le lundi 3 octobre 2022, les directeurs respectifs de la police nationale de Guadeloupe et de Pôle Emploi Guadeloupe & îles du Nord ont signé une convention de partenariat, pour une année, à l’hôtel de police des Abymes.
Chacun mettra ses compétences au service de l’autre.

Signature de convention entre le directeur de Pôle emploi Guadeloupe & Iles du Nord, Fabrice Marie-Rose et le directeur territorial de la Police Nationale de Guadeloupe, Laurent Chavanne - 03/10/2022
Signature de convention entre le directeur de Pôle emploi Guadeloupe & Iles du Nord, Fabrice Marie-Rose et le directeur territorial de la Police Nationale de Guadeloupe, Laurent Chavanne - 03/10/2022 ©Police nationale de la Guadeloupe

Renforcer la sécurité sur les sites de Pôle Emploi

Les agents de Pôle Emploi en ont assez d’être insultés, violentés, ou encore pris à partie ; ceux qui assurent l’accueil du public, en particulier, sont parfois malmenés par les demandeurs d’emploi, verbalement mais aussi physiquement parfois.

La convention Pôle Emploi/Police Nationale vise donc à former les personnels de cet établissement public à la prévention des actes malveillants dont ils font l’objet.

On est pleinement dans le rôle de la Police nationale de pouvoir protéger les personnes et les biens. Dans ce rôle de formation, il s’agirait de déboucher, d’ici quelques temps, sur une formation des personnels à l’accueil du public violent, ou du public qui pourrait être agressif. On peut jouer notre rôle, dans ce dispositif, en plus de ceux qui existent déjà, en termes de réactivité, si on doit intervenir.

Commissaire divisionnaire Laurent Chavanne, directeur territorial de la Police Nationale.

Les 16 sites de Pôle Emploi sont concernés.

Il y a parfois un certain nombre d’incivilités que nous devons déplorer dans les agences Pôle Emploi. Mais ce qui est important, c’est de travailler avec les professionnels de la Police nationale, sur des visites de sites, voir et travailler sur l’aménagement de nos sites et faire ce que l’on appelle de la prévention passive. Qui mieux que la police nationale, pour nous aider à travailler sur cette dimension-là ?

Fabrice Marie-Rose, directeur régional de Pôle Emploi Guadeloupe et Îles du Nord.

Les agents seront amenés à travailler sur leur posture et leurs gestes professionnels, face aux agresseurs potentiels, afin de faire en sorte de désamorcer la situation conflictuelle.

Fabrice Marie-Rose rappelle que les conseillers sont au service de la population et là pour aider les personnes à la recherche d’un emploi.

Recruter des policiers

L’autre versant de cette convention Pôle Emploi/Police Nationale concerne le recrutement de policiers adjoints.

Nous avons voulu marquer la synergie entre nos deux institutions. Deuxième élément majeur de cette convention, c’est agir sur le recrutement, agir également pour former des jeunes gens et faire de l’information sur les métiers de la police.

Fabrice Sainte-Rose, directeur régional de Pôle Emploi Guadeloupe et Îles du Nord.

Les jeunes attendus, avant d’intégrer la Police Nationale, seront contractuels.

Pôle Emploi est un relai vraiment très important pour nous. On fait connaître le dispositif de recrutement dans la police nationale. Là, en l’occurrence, on parle des policiers adjoints. Ce sont des jeunes qui, avant d’intégrer la police nationale par le passage d’un concours, vont être contractuels (ils signent un contrat pluriannuel avec le ministère de l’Intérieur), après une formation qui se déroule en Guadeloupe.

Commissaire divisionnaire Laurent Chavanne, directeur territorial de la Police Nationale.

Ces nouvelles recrues, dont le nombre n’est pas arrêté, travailleront dans l’archipel.
Ce dispositif intéresse donc des jeunes qui ne souhaitent pas aller dans l’Hexagone.