publicité

La précarité énergétique en Guadeloupe auscultée par l'OREC

La précarité énergétique est elle une réalité en Guadeloupe et quelles sont ses caractéristiques ? C'est pour répondre à toutes ces questions que 'observatoire régional de l'énergie et du climat a lancé une enquête à Pointe à Pitre et à Capesterre Belle Eau.

  • FJO avec Ch. Théophile et Ch. Danquin
  • Publié le
Un tel sujet ne manque pas de réponse dans l'Hexagone. Mais en Guadeloupe, il commence à peine à révéler les vraies réalités du terrain, permettant ainsi aux acteurs de l'énergie de passer des impressions et des constats de consommations à des données réelles recueillies au cours de cette première enquête. Pointe-à-Pître et Capesterre Belle Eau étaient pour cela des cas d'école. Leurs caractéristiques permettent en effet de faire des comparaisons avec le reste du territoire. 
PRECARITE ENERGETIQUE
Un rôle en tout cas qui entre pleinement dans la mission de l’Observatoire Régional Energie-Climat (OREC), celle que lui ont fixées ses prometteurs
JEROME ROCH DIR REG DE L ADEME



Présentation de l’Observatoire Régional Energie-Climat (OREC)

L’ADEME, la Région Guadeloupe, la DEAL, Météo France, et EDF Archipel Guadeloupe ont décidé d’unir leurs efforts afin de doter la Guadeloupe d’un véritable outil d’observation de nos consommations et productions d’énergie dès 2013.
A travers la mise en place de cet observatoire régional de l’énergie et du climat (OREC), hébergé par le pôle de compétitivité "Synergîle" depuis avril 2016, les partenaires souhaitent fournir à l’ensemble des collectivités, des entreprises, des services de l’Etat et des citoyens la matière nécessaire à leur prise de décision dans le domaine des économies d’énergie, du développement des énergies renouvelables et des changements climatiques afin d’atteindre l’objectif commun : l’autonomie énergétique de l’archipel d’ici à 2030.

Le rôle d e l’OREC :
Observer l’évolution énergétique et climatique de notre territoire est une préoccupation primordiale des pouvoirs publics. À ce titre, dans un but d’accompagnement à la mise en œuvre des politiques publiques, il s’est avéré nécessaire de disposer d’un outil d’observation.
C‘est ainsi qu’en décembre 2013, l’ADEME Guadeloupe, la Région Guadeloupe, Météo-France, EDF Archipel Guadeloupe et la DEAL ont décidé de créer l’observatoire régional de l’énergie et du climat de la Guadeloupe (OREC).

L’observatoire de l’énergie et du climat de la Guadeloupe est composé :
D’un secrétariat, assuré par Synergîle, qui coordonne administrativement l’observatoire et assure la collecte des données, d’un Comité de l’Observatoire Régional de l’Énergie et du Climat, composé de la Région Guadeloupe, de la Direction de l’Environnement de l’Aménagement et du logement (DEAL), d’EDF Archipel Guadeloupe, de Météo-France, de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise del’Énergie (ADEME), de Synergîle et, depuis juin 2017, du Syndicat Mixte d’électricité de la Guadeloupe (SYMEG).
D’un Comité technique de l’observation territoriale, composé de l’ADEME, de CAP Excellence, de la CANGT, de la CARL, de la CCMG, du Conseil Départemental et de la Région Guadeloupe ;
D’un Comité scientifique, composé de l’INRA, de l’UA, de l’ADEME, de Météo-France, de SEGE Environnementet du BRGM;
Collecte de données et diffusion.

L’observatoire a également pour objectif de diffuser au plus grand nombre des données sur l’évolution énergétique et climatique de notre archipel.
Pour ce faire, l’observatoire de l’énergie et du climat de la Guadeloupe collecte des données et analyse dans les champs d’observation suivants :

* Consommation et production d’énergie;
* Mission de gaz à effet de serre ;
* Economie de l’énergie ;
* Impacts du changement climatique.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play