Le préfet prend un arrêté de restrictions provisoires de certains usages de l’eau

sécheresse
Sécheresse
Visuel utilisé à chaque arrêté préfectoral de restriction d'eau.
Les pluies et les averses se faisant rares et peu significatives en ce moment, le préfet de Région a pris aujourd'hui un arrêté de restrictions provisoires de certains usages de l’eau, un arrêté valable durant tout le mois de mars.
 
Les services de Météo France l'ont souligné durant ces derniers jours, l'absence de pluies significatives a généré une baisse importante des niveaux des cours d’eau.
Désormais, les seuils de vigilance sur trois des six stations hydrométriques suivies dans le cadre du dispositif sécheresse sont franchis. Le seuil d’alerte a été franchi sur la Rivière Bras David à Petit Bourg à la station de « Maison de la Forêt ».
L’atteinte de ce seuil d’alerte signifie que la ressource n’est plus en capacité de satisfaire à la fois les usages et le bon fonctionnement du milieu aquatique.
Dans ce contexte, le préfet a pris un arrêté de restrictions provisoires de certains usages de l’eau en date du 1er mars 2019 pour une durée de 31 jours. Cet arrêté, publié ici, peu  aussi être consultable sur les sites internet de la préfecture et de la DEAL :

Arrêté sécheresse du 1er mars 2019


> Pour les usages domestiques et socioprofessionnels, l’arrêté concerne l’ensemble du territoire de la Guadeloupe. Il limite notamment l’arrosage des potagers et des espaces verts publics ou privés, le lavage des véhicules et bateaux, la mise à niveau des piscines, etc.
> Pour les besoins agricoles et industriels, les prélèvements d’eau sont restreints sur le nord de la Côte au vent, la Grande-Terre et la Désirade.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live