publicité

Le Préfet de Région à l'offensive

Philippe Gustin, le préfet de région était l’invité de Politique première hier soir. Le représentant de l’Etat est revenu sur les accusations d’ingérence dans le dossier de la situation financière de la Communauté Grand Sud Caraïbes et sur le dossier du chlordécone

  • O. Lancien
  • Publié le
Le représentant de l’Etat est revenu sur les accusations d’ingérence dans le dossier de la situation financière de la communauté Grand Sud Caraïbes. Philippe Gustin affirme que cette accusation n’a pas tenu face aux chiffres qui ont été présentés. La préfecture qui estime que l’autre accusation de baisse des dotations de l’Etat est aussi infondée. Ces dotations auraient augmenté de 2%.
PHILIPPE GUSTIN PREFET DE LA GUADELOUPE
Philippe Gustin a souligné qu’en moyenne les recettes par habitants en Guadeloupe représentent 1503 euros pour 1 300 euros dans les autres collectivités d’outre-mer, et les dépenses de fonctionnement sont de 692 euros par habitants en moyenne en Guadeloupe alors que dans les autres collectivités ultramarines elles en sont que de 262 euros. Le Préfet insiste sur le poids que représente les charges de personnels. Les collectivités se mettent en danger. Elles ne peuvent plus effectuer leurs missions premières avec de tels effectifs et mettent aussi en danger les fonctionnaires territoriaux. Certaines collectivités de Guadeloupe n’arrivent même plus à payer les charges sociales

L'entretien aura aussi été l'occasion de revenir sur ce dossier chlordécone. Au-delà, de la polémique le représentant de l’Etat insiste sur le travail qui doit être mis en place dans le cadre du plan chlordécone 4 qui arrive bientôt.

Philippe Gustin Préfet de Région

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play