Les principales organisations syndicales de la Guadeloupe main dans la main pour la défense des conditions de travail, de l’emploi et des droits des travailleurs

social
mouvement commun enseignants-avocats-postiers
©P. Pétrine
Hier après-midi, elles ont parlé d’une seule voix à l’occasion d’une conférence de presse commune. Il s’agissait pour elles de faire le point sur les 3 conflits en cours : Baie Mahault, l’Education nationale et la Poste. Et depuis ce jeudi matin, rejoints par les avocats, ils défilent ensemble
Pour les organisations syndicales, il s'agit surtout de mobiliser l’ensemble des salariés grévistes afin qu’ils se mettent ensemble pour faire avancer leurs revendications respectives.
Le mouvement national est d'ailleurs relayé ce jeudi en Guadeloupe par quelques organisations syndicales dans l'Education nationale. 
La FSU, notamment, exige le retrait intégral du projet de loi et appelle, les enseignants à multiplier les jours de grève.
C’est ainsi que plusieurs établissements, du 1er et du 2nd degrés, ont subi des perturbations ou sont restés fermés, en début de semaine. En fin de matinée le Rectorat faisait savoir que 11,81 % des enseignants du 1er degré et 36,98 % de ceux du second degré, étaient en grève ce jeudi

C'est d'ailleurs devant le lycée Chevalier Saint Georges qu'enseignants et avocats se sont rejoints dans une cause parallèle mais pas semblable, celle de la réforme des retraite. Et c'est ensemble qu'ils ont pris la route pour marcher vers les Messageries de Bergevin pour y retrouver les postiers qui eux se battent pour l'amélioration de leurs conditions de travail
©guadeloupe
©guadeloupe
D'ores et déjà, les organisations syndicales appellent à une grande mobilisation générale le 1er février prochain
©guadeloupe

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live