Les problèmes d'eau de Grand Sud Caraïbes

eau potable
Eaux troubles
Les usagers de l’eau du sud Basse-Terre vont passer à l’action demain : toujours privés du précieux liquide, ils seront dans la rue, pour demander le départ de la présidente de la CASBT aux prises en ce moment avec  la pollution de l’eau par des matières fécales à Rivière Sens.
La Route Nationale risque d’être coupée demain matin dans le sud Basse-Terre.Les usagers de l’eau des communes de Capesterre, Gourbeyre, et Baillif, ont prévu de se mobiliser successivement, pour dire leur ras-le-bol, car ils ne sont toujours pas alimentés correctement.
Dlo Gouwbè
La dernière réunion des différents Comités de l’eau avec la Communauté d’agglomération du sud Basse-Terre s’est soldée par une impasse. La présidente, selon le Comité "Dlo Goubè", a conseillé aux habitants de consommer l’eau de pluie. Les comités de l’eau demandent aujourd’hui le départ de Lucette Michaux-Chevry et en appellent aux élus communautaires, des différentes communes.
Lucette Michaux-Chevry qui doit aussi faire face à une pollution de la Marina de Rivière-Sens par des matières fécales. La présidente de Grand Sud Caraïbes, a assuré hier, lors d’un point presse, que la situation était désormais sous contrôle, tout comme au Centre hospitalier de la Basse-Terre.
©guadeloupe

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live