La production de melon se porte mal en Guadeloupe

agriculture
Melon
©R. Defrance
La profession se plaint du manque d’eau sur certaines parcelles. A cause du retard dans les travaux entamés par le Conseil Départemental, la production de Pâques pourrait ne pas être assurée.
 
Durant trente ans, la Guadeloupe qui s'était hissée à la tête des exportateurs de melons a su dominer le marché. Mais ce passé faste est désormais derrière elle. La réalité est tout autre aujourd'hui et les professionnels n'en font pas mystère : la production du melon guadeloupéen est menacée. Les producteurs de Caraibe melonniers soulignent qu'ils souffrent du manque d'eau sur certaines parcelles dans le nord Grande Terre.
Le Conseil Départemental a entamé des travaux pour étendre son réseau mais le chantier a pris du retard et un tronçon n'est pas complètement opérationnel. Du coup, la récolte de Pâques destinée à l'exportation n'est pas assurée...
©guadeloupe
Le Conseil départemental a fait le choix de réaliser une extension de son réseau d'irrigation dans le nord Grande-Terre de près de 25 kilomètres. Ces travaux représentent un investissement de 4,5 millions d'euros.
Le Département confirme que de nouveaux tests réalisés en début de semaine ont permis de valider la mise en service d’un premier tronçon. Le dernier tronçon, qui concerne le foncier utilisé par Caraïbe les Melonniers, fait encore l’objet, à ce stade, de tests pour valider sa mise en service dans les 15 jours si le débit constaté est conforme aux attentes.