publicité

Alors que l'incendie est en passe d'être maitrîsé par les pompiers, l'ensemble des patients du CHU est désormais à l'abri, mais les évacuations restent compliquées

L'incendie qui s'est déclaré dans un local technique inoccupé a provoqué d'importantes fumées qui ont justifié l'évacuation de plusieurs services de l'établissement et la sécurisation de l'ensemble des patients, des évacuations particulièrement compliquées par les routes encombrées dans le secteur

© C. Métairon
© C. Métairon
  • 1ère. (Images C. Métairon)
  • Publié le , mis à jour le
Il aura fallu toute la patience et le savoir-faire des personnels du CHU pour mener à bien l'évacuation des service les plus incommodés ou les plus à risque au moment où près de quatre-vingt dix pompiers dépêchés sur les lieux, intervenaient pour circonscrire l'incendie. Ils ont pour l'instant du mal à éteindre le coeur de l'incendie du fait des fumées toxiques qui s'en dégageaient, mais ils ont pu progresser jusqu'à pouvoir l'atteindre. Ils  devraient pouvoir le maîtriser dans les toutes prochaines heures.
Cette situation de crise aura justifié le déclenchement du plan blanc qui suppose la mobilisation de tous les personnels soignants mais aussi la mise en alerte des autres établissements de soin. Des scènes exceptionnelles pour un établissement qui n'avait jamais connu de telles circonstances. Et malgré tout, la mobilisation de ses personnels aura permis que les choses se passent pour le mieux. 
SITUATIONS D EVACUATIONS AU CHU

Pas simple pour autant de prévoir le transfert de tous les malades quant il faut avant tout tenir compte de leur pathologie et de fait, du lieu le plus à même de les accueillir. Pourtant le CHU a reçu un grand élan de soutien de la part des établissements publics ou privés de la zone qui se sont organisés au mieux pour recevoir les malades évacués. 
 

ALAIN PHILIBERT DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DU CHU

Mais les opérations d'évacuations ont été considérablement ralenties par les importants embouteillages de la zone. Des routes habituellement encombrées à ces heures de la journée mais qui l'ont été encore plus du fait de l'incendie. Au moment de notre publication la situation était encore jugée "compliquée".

POINT SUR LA SITUATION A 19H55

Pour l'heure, au CHU on ne parle pas encore de retour à la normale. Il faut d'abord gérer la crise. Il sera temps ensuite d'évaluer les conditions du retour des malades dans les différents services évacués. 
Restera aussi à comprendre les raisons de cet incendie qui a démarré dans un local technique en pleine réfection. 

la Préfecture a communiqué régulièrement sur la situation :

* A 17h15, le préfet a armé le centre opérationnel départemental en préfecture avec des représentants du Service départemental d’incendie et de secours, le SAMU, l’agence régionale de santé, la gendarmerie et la police nationale afin de coordonner l’évacuation des patients vers d’autres établissements de santé. Le plan blanc élargi a été activé.
Si l’incendie a bien été circonscrit par les pompiers dans le local technique, des fumées se sont propagées dans d’autres parties du CHU par des gaines techniques.
Le service de réanimation, le service de la maternité, les urgences, les étages 3,4,5, 8 et 9 ont été évacués. Le reste de l’établissement est en confinement et des reconnaissances sont toujours en cours.
Incendie dans un local technique du CHU de Pointe-à-Pitre,

* Point de situation à 19h30
72 sapeurs-pompiers sont toujours à pied d’oeuvre. Le feu est localisé à l’étage technique et concerne un groupe électrogène et des stocks de matériel et de fournitures. L’incendie est circonscrit à cet étage mais n’est pas encore éteint.
Tous les patients de la tour principale ont été évacués et mis en sécurité au niveau de l’accueil de l’hôpital. Aucune victime n’est à déplorer. Des tentes du SAMU et du RSMA ont été installées pour faciliter les norias des ambulances.
11 patients sensibles ont été pris en charge à la clinique des Eaux claires.
Des reconnaissances se poursuivent sur l’ensemble de l’établissement
42 personnes ont été évacuées vers la Polyclinique et la clinique des Eaux claires. Quarante autres patients sont en cours d’évacuation vers le centre gérontologique du Raizet.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play