Les réactions des Guadeloupéens après les mesures renforcées annoncées par le préfet

coronavirus
Port du masque obligatoire
De nouvelles mesures sanitaires ont été annoncées. Le Préfet a décidé de renforcer la lutte contre la propagation du coronavirus chez nous. Mais comment sont-elles perçues par les Guadeloupéens ? 
L’Agence régionale de santé, dans son bulletin hebdomadaire dévoilé vendredi 28 août, indiquait que pour la semaine du 22 au 28 août, 374 nouveaux cas avaient été enregistrés. Notre archipel compte donc 1 145 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés par tests PCR en Guadeloupe.
Une claire augmentation de la circulation du virus chez nous, puisque la semaine dernière, ce ne sont pas moins de 325 nouveaux cas qui avaient été recensés.
Cette circulation du Covid-19 sur notre île a conduit le gouvernement à classer la Guadeloupe (mais également la Martinique) en zone rouge.
 

Les Guadeloupéens prudents et compréhensifs face au port du masque obligatoire en extérieur

Avec, ce rappel de Jean Castex, le Premier ministre, fait le 28 août, lors de sa conférence de presse, le préfet a désormais des pouvoirs renforcés. D'où les dernières mesures complémentaires annoncées pour lutter contre le coronavirus. 
Le chef du gouvernement encourageait également les préfets des départements concernés "à généraliser le port du masque dans l'espace public, au moins dans les grandes agglomérations et dans les grandes villes", "après concertation avec les maires". C'est chose faite puisque dès ce lundi 31 août, le port du masque sera obligatoire à l'extérieur.
Le masque fait partie de notre quotidien depuis plusieurs mois déjà et cette mesure annoncée a été plutôt bien accueillie. 
 

Accueil mitigé des commerçants face aux mesures prises par le préfet

Et depuis le 29 août à 20 heures et ce, jusqu'au 21 septembre 2020 inclus, la pratique de toute activité dansante dans les établissements recevant du public et les lieux publics couverts ou non est interdite sur l’ensemble du territoire de la Guadeloupe à l’exception des activités sportives définies par le code du sport.
Autre mesure, la vente d’alcool à emporter et la consommation d'alcool sur la voie publique sont également interdites de 20 heures à 6 heures.
Retour sur l’une des importantes informations de la semaine. Ce sont là, des mesures décidées par le Préfet pour renforcer la lutte contre la propagation du coronavirus chez nous.  Se pose aujourd'hui la question des conséquences de ces mesures sur les commerces.

Des mesures pour lutter contre la propagation du virus plus ou moins comprises et appréciées des commerçants, comme le montre ce reportage d'Eddy M. Golabkan et Ronhy Maléty : 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live