Recours de la FSU : le tribunal administratif statue sur le maintien du calendrier scolaire révisé

justice
Tribunal administratif de la Guadeloupe
La Fédération syndicale unitaire de Guadeloupe avait déposé un recours, devant le tribunal administratif, demandant l'annulation du calendrier scolaire pris par la rectrice, le 5 octobre. Le syndicat a été débouté par le tribunal. Le calendrier révisé des vacances scolaires sera donc appliqué.

Dans un communiqué daté du 15 octobre, la Fédération syndicale unitaire de Guadeloupe estime avoir "poussé le Rectorat dans ses retranchements". Depuis 10  jours, la FSU et le syndicat UNSA manifestent leur mécontentement quant au calendrier scolaire révisé décidé par le Rectorat, le 5 octobre. Une décision qualifiée d'unilatérale, par les organisations syndicales, qui parlaient alors de "mépris". 

La FSU avait alors déposé un recours devant le tribunal administratif de Basse-Terre. L'audience, ce mercredi 13 octobre, a été l'occasion pour les syndicalistes de faire entendre leurs griefs. Ils souhaitaient faire annuler la modification du calendrier scolaire 2021-2022. 

Un délai trop court

Ce vendredi 15 octobre, le tribunal a statué, en rejetant les requêtes du syndicat et s'est prononcé en faveur du maintien du calendrier scolaire révisé. La juridiction estime que les délais sont trop courts, "la suspension de l’exécution de l’actuel calendrier scolaire organisant le temps scolaire, moins de deux semaines avant les vacances de la Toussaint, serait susceptible de causer une désorganisation bien plus grande encore que celle alléguée par le syndicat requérant alors que l’ensemble de la communauté scolaire est supposé avoir d’ores et déjà pris les dispositions utiles pour s’y adapter".

La FSU Guadeloupe affirme avoir pris acte de la décision du juge des référés et précise que "pour la dignité et le respect des personnels, le combat engagé par la FSU, sur le fond, reste plus que jamais d’actualité".

Pour rappel, la rectrice Christine Gangloff-Ziegler a pris la décision de modifier le calendrier scolaire, afin de récupérer les jours de classes manqués, en début d’année, en raison de la situation sanitaire.
Ce calendrier réduit les vacances de Toussaint et de Pâques d’une semaine, tandis que la fin de l’année scolaire se prolongerait jusqu’au 7 juillet 2022, au lieu du 2 juillet.