Renforcement des mesures sanitaires : Un isolement de 7 jours pour les voyageurs arrivant en Guadeloupe

coronavirus
Salle d'embarquement dans un aéroport
Salle d'embarquement dans un aéroport (image d'illustration) ©Pixabay

De nombreux pays ont pris la décision de renforcer les mesures sanitaires et conditions d'entrée sur leur territoire, notamment en raison des variants à la Covid-19. En Guadeloupe, la préfecture a annoncé un isolement de 7 jours pour les voyageurs de toutes les provenances sauf la Martinique. 

Depuis quelques semaines, l'annonce d'un variant à la Covid-19 inquiète les autorités sanitaires du monde entier. Des précautions supplémentaires sont prises dans différents pays. La France et la Guadeloupe n'y échappent pas. D'où ce renforcement des mesures, s’agissant des déplacements notamment depuis l’Hexagone et la Guyane.

Comme le prévoit le décret paru au Journal officiel du 16 janvier 2021 et ainsi que la Préfecture l’avait annoncé, ces mesures à destination des voyageurs venant de l’Hexagone et de la Guyane eu égard à la situation sanitaire, seront effectives dès ce lundi 18 janvier.

Isolement sauf pour les passagers venant de la Martinique

Première mesure importante, un isolement pour tous les voyageurs à destination des territoires ultramarins. Cette disposition s’appliquera pour les voyageurs de toutes les provenances, notamment l’Hexagone et la Guyane, à exception de la Martinique.
Il s’agit d’éviter l’introduction du "variant anglais", particulièrement contagieux, par un voyageur qui serait porteur du virus mais n’aurait pas été testé positivement avant le départ :

  • voyageur s’étant contaminé entre son test et son arrivée sur le territoire ;
  • voyageur en incubation lors du test.

Les voyageurs seront soumis à un isolement de même nature que les "cas contacts :

  • rester au domicile pendant 7 jours ;
  • réduire les sorties au strict minimum : courses alimentaires, rendez-vous médical ;
  • réalisation d’un test 7 jours après l’arrivée sur le territoire.

Les voyageurs s’engageront sur l’honneur à réaliser cet isolement à leur arrivée sur le territoire de la Guadeloupe.

De l’Hexagone vers les Outre-mer

Conditions à présenter à l’embarquement :

  • Présentation d’un test PCR Covid 19 négatif réalisé dans les 72h avant le vol (à compter de lundi 18 janvier).
  • Présentation par les voyageurs d’une attestation sur l’honneur déclarant l’absence de symptômes, les engageant à s’isoler pendant 7 jours après l’arrivée et à effectuer un test PCR à l’issue (à compter du lundi 18 janvier).

Pour la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna et la Polynésie Française, cette mesure ne s’applique pas, les autoritaires locales ayant déjà pris des dispositions spécifiques dans le cadre de leurs compétences sanitaires.

Justification d’un motif impérieux pour les passagers à destination de la Nouvelle-Calédonie, de Wallis-et-Futuna, de la Polynésie Française (avec des adaptations locales), de la Guyane et de Mayotte.

Des Outre-mer vers l’Hexagone

Conditions à présenter à l’embarquement :

Présentation d’un test PCR Covid 19 négatif réalisé dans les 72 heures avant le vol au départ de Mayotte, de La Réunion et de la Guyane (à compter du lundi 18 janvier).

Au départ de la Guyane, de Mayotte et de La Réunion, les voyageurs doivent remplir une attestation sur l’honneur déclarant l’absence de symptômes, les engageant à un auto-isolement pendant 7 jours après l’arrivée et à effectuer un test PCR à la fin de l’isolement (à compter du lundi 18 janvier).

Justification d’un motif impérieux pour les passagers en provenance de la Nouvelle-Calédonie, de Wallis-et-Futuna, de la Polynésie Française (avec des adaptations locales), de la Guyane et de Mayotte.

Des Outre-mer vers les Outre-mer

Conditions à présenter à l’embarquement :

  • Présentation d’un test PCR Covid 19 négatif réalisé dans les 72h, à compter du 18 janvier, pour les passagers voyageant entre : Mayotte et la Réunion (déjà en vigueur), la Guyane et les Antilles, Saint-Martin/Saint-Barthélemy et la Guadeloupe/Martinique.

En revanche, pas d’obligation de test entre la Martinique et la Guadeloupe.

  • Au départ de la Guyane, de Mayotte et de La Réunion, les voyageurs doivent remplir une attestation sur l’honneur déclarant l’absence de symptômes, les engageant à un auto-isolement pendant 7 jours après l’arrivée et à effectuer un test PCR à la fin de l’isolement (à compter du lundi 18 janvier).
  • Justification d’un motif impérieux pour les passagers entre La Réunion et Mayotte, entre Guyane et Antilles et entre Saint-Martin et Guadeloupe/Martinique.