Réouverture des collèges : entre espoir et résignation

éducation
Expérience au collège du Raizet
©J-M. Mavounzy
Au rectorat de Guadeloupe, on enregistre avec satisfaction les chiffres des établissements ouverts. Les collèges vont même accueillir les 4ème et les 3ème la semaine prochaine mais en la matière, tous ne sont pas logés à la même enseigne et ne vivent pas les choses de la même manière
C’est peut être l’enseignement du futur : les cours à la fois à distance et en présentiel. Une expérience menée ce vendredi dans plusieurs classes au collège du Raizet aux Abymes. 
Depuis la réouverture des collèges, seule une partie des élèves est retournée en classe…il a donc fallu s’adapter. Malgré quelques problèmes de connexion les ressources pédagogiques numériques combinées à l’enseignement traditionnel ont convaincu les élèves, mais aussi Mostafa Forar le recteur d’académie.
Laetitia Broulhet et Jean-Marie Mavounzy
©guadeloupe
Une expérience menée aussi parce que les cours en présentiel restent un vrai problème pour la plupart des établissements. A raison de 4 mètres carrés par élève comme l’impose le protocole sanitaire, il y a peu de classes assez grandes pour recevoir les collégiens dans les établissements de Guadeloupe.  Les classes sont fondues, les élèves disparus ou décrochés..La réalité est inquiétante et il n’y a aucune certitude pour que la rentrée de septembre se fasse normalement..
Exemple du collège de Trois-Rivières
Ronan Ponnet Guadeloupe la 1ère

Ronan Ponnet Guadeloupe La 1ère

collège de trois rivières
Collège Roches Gravées à Trois Rivières
Les Outre-mer en continu
Accéder au live