Réouverture des écoles : Les parents d'élèves et les syndicats d'enseignants font entendre leurs voix

éducation
Ecole Morne Lolo
Après la décision du gouvernement le 28 mai dernier, d'impulser l’ouverture de toutes les écoles et de tous les lycées et cela dans les départements classés vert, depuis ce jeudi, le Préfet de Région et le Recteur somment les communes de réouvrir leurs écoles, une décision diversement appréciée
On le sait, en Guadeloupe, dès l'annonce du gouvernement, plusieurs maires ont annoncé leur décision de ne pas rouvrir les écoles avant le mois de septembre prochain.
La décision du gouvernement serait-elle une marche forcée vers une réouverture des établissements ?
Raymond Artis de la FCPE, a son avis à ce propos. Il explique le positionnement des parents d’élèves réunis dans cette fédération, quant à ces annonces.
Raymond Artis de la FCPE

Raymond Artis de la FCPE

Même réaction du côté de l’autre fédération de parents d’élèves, la FAPEG. Cette réouverture forcée des écoles marque un tournant dans la gestion d’après crise du Covid-19. La FAPEG dénonce même l’attitude du Préfet de Région et propose une véritable réflexion sur l’école.
Michel Gédéon de la FAPEG

Michel Gédéon de la FAPEG

Et suite à ces annonces du premier ministre, les syndicats d’enseignants réagissent. Pour le SNUIPP-FSU, cette décision d’imposer une réouverture des établissements scolaire s’apparente à un passage en force. Alors que la nécessité de préparer une véritable rentrée en septembre prochain.
Tony Pioche du SNUIPP-FSU 

Tony Pioche du SNUIPP-FSU

Autre Réaction, celle du syndicat enseignant UNSA. Pour Gustave Byram, l’injonction faite aux maires, par le Préfet de Région et le Recteur, d’ouvrir les établissements, ne tient pas, face à la réalité du terrain et notamment avec le manque d’eau dans les communes. 
Gustave Byram du syndicat d’enseignants UNSA.

Gustave Byram du syndicat d’enseignants UNSA.

VOIR AUSSI : 
©guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live