Repêchage du coffre-fort de la Douane, 1 mois après le vol

sécurité
Coffre-fort de la Douane repêché
©Eric Stimpfling
Beaucoup le croyait caché dans une remise ou encore abandonné en pleine nature... Le coffre-fort de la Douane dérobé dans la nuit de vendredi à samedi (19 au 20 novembre) reposait tout simplement par trois mètres de profondeur devant le quai des gardes côtes au Carénage, à Pointe-à-Pitre. 

Ce matin, les plongeurs de la brigade nautique de la gendarmerie ont dû utiliser deux parachutes ascensionnels pour réussir à arracher les 200 kg de métal de la vase.

Une fois à terre, l’état du coffre-fort révélait le mode opératoire des cambrioleurs. Ces derniers ont utilisé une meuleuse de chantier pour découper plus de la moitié de la porte du coffre-fort et s’emparer ensuite des 7 armes de poing et des deux armes longues qu’il contenait.

Selon des éléments concordants, l’opération de découpe aurait eu lieu dans la nuit du 19 au 20 novembre aux 3 chemins, soit à quelques centaines de mètres des locaux de la Douane. Les malfrats auraient ensuite ramené le coffre-fort au Carénage  pour le rejeter à l’eau dans le but d’effacer toutes traces.

6 personnes ont été interpellées et mises en examen la semaine dernière pour vol aggravé. 4 d’entre elles ont été placées en détention provisoire. La 5ème un mineur a été placé en centre fermé. La 6ème est maintenue sous contrôle judiciaire. 

En revanche, seule une arme, sur les 7 qui ont été dérobées, a été retrouvée. L’enquête, confiée à la section de recherches de la gendarmerie, se poursuit.