Retour en images sur le passage du Relais de la Flamme olympique en Guadeloupe

Allumage du chaudron olympique ©Guadeloupe La 1ère
La flamme olympique, portée par Marie-José Pérec, seule Française triple championne olympique d'athlétisme, est arrivée à Pointe-à-Pitre samedi après une semaine de traversée transatlantique à la voile, la première de l'histoire des JO. Le début d'une journée riche en moments forts.

La Guadeloupe a accueilli la Flamme olympique, samedi 15 juin. Une journée symbolique remplie de joie et d'émotion pour beaucoup. 

Et dès l'arrivée de la Flamme, au Mémorial ACTe, peu après 6h30, le ton était donné. L'équipage du Maxi Trimaran Banque Populaire XI formé pour l'occasion, outre l'ancienne athlète guadeloupéenne, de la médecin et ex-Miss France Marine Lorphelin et de l'acteur et dramaturge Alexis Michalik, était encadré par deux spécialistes de la course au large: Armel Le Cléac'h et Sébastien Josse.
Plusieurs centaines de Guadeloupéens s'étaient déplacées au Mémorial ACTe de Pointe-à-Pitre pour assister à l'arrivée du Maxi Trimaran porteur de la flamme et ont acclamé l'enfant du pays à sa descente du bateau, torche en main.

C'est une Marie-José Pérec émue dès son apparition qu'a découvert le public. 

La Gazelle en larmes en voyant sa grand-mère de 101 ans, venue l'accueillir.

Marie-José Pérec émue en voyant sa grand-mère de 101 ans

Ce moment restera probablement celui dont beaucoup se souviendront. 

Dans les rues de Pointe-à-Pitre, ce sont 27 relayeurs qui se sont passés la flamme tout le long du parcours de 4,1 km. La première, Marie-José Pérec.

Marie-José Pérec portant fièrement la Flame olympique au MACTe, 15 juin 2024
La Flamme olympique se promène dans les rues de Pointe-à-Pitre

Puis, direction Saint-François où la flamme a été allumée à 9 heures. 3 porteurs se sont relayés sur un parcours de 650 mètres, depuis l'entreée de la Pointe des Chateaux, jusqu'à la Croix.

Un relais qui a offert des images magnifiques. 

©Guadeloupe

Le public au rendez-vous à la Pointe des Chateaux pour voir passer la flamme olympique, Saint-François, 15 juin 2024

Troisième ville, Le Moule, toujours sous un soleil radieux. 5 porteurs se sont relayés sur un parcours d'un 1km. Le relais de la flamme a pris le départ sur la place de la Liberté, pour finir sa tournée à l'espace Wizosky. 

Cette fois encore, le public est venu en nombre. 

Beaucoup de monde au Moule pour accueillir la Flamme olympique, 15 juin 2024

Passage de relais au Moule
Fabrice Golabkan, sportif en situation de handicap, a porté la Flamme olympique au Moule, 15 juin 2024

La flamme a ensuite brillé dans le chef-lieu. Basse-Terre a été le 4e arrêt de ce Relais des Océans. 24 porteurs se sont relayés sur le parcours de 5 km. Et de la place de Liberté en passant par la mairie de Basse-Terre, le champ d'Arbaud, et le Fort Delgrès, des personnes venus acclamer cette flamme et les relayeurs.

Dans la ville, le bobeur de l'équipe de France de bobsleigh, le Marie-Galantais Jérôme Laporal. 

Le Marie-Galantais, Jérôme Laporal, relayeur heureux, 15 juin 2024

C'est au dernier point de relais que le public a retrouvé une habituée des relais, la sprinteuse guadeloupéenne Christine Arron, venue spécialement pour l'occasion. 

C'était une belle journée pour porter la Flamme olympique... Christine Arron et Marie-José Pérec, deux reines de l'athlétisme, fort Delgrès, 15 juin 2024
La championne Christine Arron emmenant la Flamme olympique, Fort Delgrès, Basse-Terre, 15 juin 2024

Retour en Grande-Terre ensuite. La Flamme olympique a fait un crochet au Creps Antilles Guyane, un lieu qui forme les champions de demain. Et c'est une pointure qui a porté la Flamme dans ce lieu symbolique. Romuald Raboteur, champion de parajudo. On a pu également y voir Laëtitia Bapté, athlète martiniquaise. 

©Guadeloupe

Tour de piste de la flamme olympique au CREPS ©Jean-Claude Samyde

 

Autre moment fort de la journée, l'arrivée de la Flamme à Petit-Bourg, la commune de la Guêpe, Laura Flessel. C'était aussi le lieu du seul relais collectif dans l'enceinte du hall des sports qui porte le nom de l'épéiste. Au total 12 porteurs individuels et 24 porteurs collectifs se sont relayés sur les 2,5km du parcours. 

Le spectacle n'aurait pas été complet sans une halte dans une autre île de l'archipel. C'est à Terre-de-Haut que la flamme s'en est ensuite allée. L'ancien joueur de l'Equipe de France de basket s'est joint aux relayeurs.   

Brice Foy (à droite) passant le relais de la Flamme olympique à Taylor Laurent (à gauche), à Terre-de-Haut, 15 juin 2024
Les relayeurs de Terre-de-Haut. Au centre, l'ancien basketteur de l'équipe de France, Mickaël Gelabale, 15 juin 2024

Et enfin, Baie-Mahault pour le dernier arrêt... C'est au vélodrome Amédée Detraux qu'attendait patiemment le chaudron olympique. 

L'oganisation a fait le choix de mettre en lumière le bénévolat pour le tout dernier relais. L'identité de la dernière relayeuse n'a été connue qu'au dernier moment. C'est donc Véronique Vatran, bénévole dans la section BMX de l'Excelsior de Baie-Mahault, qui a allumé le chaudron, marquant la fin du Relais des Océans en Guadeloupe. Elle a reçu la flamme du triple vainqueur du Tour cycliste de la Guadeloupe, Boris Carène.

Passage de relais entre Boris Carène et Véronique Vatran, au vélodrome à Baie-Mahault, 15 juin 2024
Le chaudron olympique allumé au vélodrome de Gourdeliane, par Véronique Vatran, bénévole, 15 juin 2024