publicité

Le retour des fruits et légumes sur les étals guadeloupéens

Les fruits et légumes qui avaient disparu des étals depuis le passage de l'ouragan Maria, sont enfin de retour ! Les productions sont relancées et les récoltes ont permis de retrouver avec plaisir les tomates, les christophines ou encore les concombres

  • La 1ère Guadeloupe
  • Publié le , mis à jour le
Depuis quelques jours, les différents marchés de l'archipel semblent reprendre leurs activités à plein régime. Très malmenés après le passage de l'ouragan Maria, ils n'étaient pas suffisamment bien achalandés pour fonctionner normalement. Parallèlement, la rareté des fruits et légumes avaient eu un impact direct sur les prix de ceux qui étaient vendus.

Mais depuis, les agriculteurs, qui ont immédiatement procédé à la replantation, ont aussi commencé à récolter. Sur les grands marchés comme celui du Vélodrome de Gourde Liane, les échanges se font de plus en plus tôt à des prix plus abordables. Et même si tous les fruits n'ont pas encore fait leur réapparition, comme les bananes qui restent encore très rares, les circuits d'approvisionnement ont tous été réactivés.

A (re) voir le reportage d'Eric Rayapin et Daniel Quérin : 
Retour des fruits et légumes


Sur le même thème

  • agriculture

    Le temps des mots ...avant la récolte cannière

    La campagne sucrière doit débuter dans quelques semaines. Pourtant, les négociations annuelles obligatoires ont débuté mais, cette année encore, patrons et syndicats n'ont pas encore trouvé d'accord sur les salaires

  • agriculture

    Les bananeraies de l'après Maria se préparent

    L'heure est la replantation dans le secteur agricole. Les dégâts suite au passage de l'ouragan maria sont énormes. Mais il faut désormais relancer les exploitations et la production. De Bouillante à Petit Bourg les agriculteurs s'activent

  • agriculture

    Les ignames de Noël et d'antan

    Tubercule particulièrement consommé à Noël, le temps de la récolte des ignames a sonné. A quelques jours des fêtes, les consommateurs commencent à s'en inquiéter et les agriculteurs qui en produisent, doivent redoubler d'effort pour répondre à la demande

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play