Réunion de crise des socio-professionnels du tourisme contre "les motifs impérieux"

tourisme
zoom réunion tourisme
©E. Stimpfling

Le retour des "motifs impérieux" est dans leurs collimateurs et à l’instar de Saint Barthélemy et de Saint Martin, les professionnels du tourisme demandent eux aussi au gouvernement de lever cette mesure qui sonne la fin de la haute saison.

Une réunion de crise, en vision conférence à l'initiative de Patrick Vial-Collet, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie et lui-même hôtelier. Il s'agissait pour lui de mobiliser toutes les forces vives du secteur et de les fédérer pour une action commune contre ces "motifs impérieux" qui auront pour conséquences d'éliminer pour un temps inconnu, l'arrivée de touristes dans l'archipel. 

PATRICK VIAL COLLET PDT DE LA CCIIG

D'autant que le succès de la démarche entreprise par le président d ela Collectivité de Saint Barthélemy en inspire plus d'un. Avec l'espoir d'obtenir le même résultat.

Modification arrêté

Et ils sont nombreux à avoir répondu à cette invitation. Loueurs de gites, de véhicules, Comité du tourisme, taxis, tous sont inquiets de voir la saison touristiques se terminer avec le retour des motifs impérieux depuis le 2 février dernier.

Pour autant, ils ne sont pas moins conscients que la population peut ne pas comprendre les impératifs de leurs filières.

Jocelyn Bourgarel, responsable du Syndicat des chauffeurs de taxi n'a pas manqué de le rappeler aux autres interlocuteurs.Et pourtant, ce soutien populaire est plus que nécessaire.

Jocelyn Bourgarel, président de l’union nationale des taxis région Guadeloupe :

Jocelyn Bourgarel, président de l’union nationale des taxis région Guadeloupe

PETITION
©E. Stimpfling

Au terme de cette réunion, ils ont donc décidé d'écrire au Président de la République pour obtenir de lui l'annulation des "motifs impérieux". Par ailleurs, ils ont aussi lancé une pétition en ligne pour mobiliser toute la profession. Enfin, ils espèrent que la population sera elle aussi solidaire de leurs revendications.