publicité

Les rhums antillais au pluriel ou au singulier face à l'Europe

Les producteurs de rhums de la Guadeloupe sont inquiets. L’Union Européenne a décidé d’augmenter les quotas de rhums en Europe, mais les producteurs locaux craignent que les gros industriels ne se payent la part du Lion.

© cc-by subli
© cc-by subli
  • R. Ponnet
  • Publié le
L’Union Européenne a décidé d’augmenter les quotas des rhums des outre-mer de 20%. Une bouffée d’oxygène pour les industriels. Mais comment répartir cette hausse. C’est un vrai débat et des négociations ont commencé au sein du centre interprofessionnel des rhums traditionnels des outre-mer. 24 000 hectolitres d’alcool pure sont en jeu. Des négociations qui devraient durer jusqu’en septembre prochain.
En coulisse un véritable bras de fer est entamé entre les gros industriels comme le groupe Hayot ou encore La Martiniquaise. La Martiniquaise un groupe qui pèsent plus d’un milliard d’euros. Les rhums guadeloupéens vont-ils tirer leur épingle du jeu. La question est posée. 
ECOUTEZ : Ronan Ponnet Guadeloupe 

Ronan Ponnet

ECOUTEZ : François Mauron, le directeur des Rhums Bologne

François Mauron

Notez que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play