Rihanna porte l'une de ses robes, une créatrice de mode barbadienne voit ses ventes décoller

people
Rihanna
Rihanna ©twitter

Une jeune créatrice de mode barbadienne a vu son entreprise récente exploser après que sa compatriote, la chanteuse mondialement connue, Rihanna, ait porté l'une de ses robes en crochet. 

Elle ne pratique le crochet que depuis 7 petits mois et elle a déjà une cliente à renommée mondiale. Shanice Taylor vit un rêve éveillé depuis que Rihanna, chanteuse barbadienne a porté l'une de ses créations. 

Shanice Taylor, créatrice de mode robe crochet Rihanna
©Loop

Un cadeau d'anniversaire

Tout commence par une rencontre décisive durant le confinement sur l'île. Shanice décide d'y aller au culot et aborde, un jour, Melissa Forde, la meilleure amie de la chanteuse. Elle lui demande alors si elle accepterait de porter ses créations, des maillots de bain. Contre toute attente, la jeune femme accepte immédiatement. Melissa commande ensuite une robe. L'anniversaire de Rihanna étant proche, son amie lui choisit cette robe comme cadeau.

Le 11 mai dernier, c'est vêtue de cette robe en crochet que Rihanna fait la promotion d'un nouveau produit de sa marque de cosmétiques sur son compte Instagram. Un cliché liké par plus de 8 millions de personnes. La photo de la star barbadienne portant la création a ensuite été publiée sur le site de l'édition britannique du magazine de mode, Vogue. 

Un choix qu n'est pas anodin. La chanteuse a très régulièrement affiché son attachement à son île natale, n'hésitant pas, par exemple, à soutenir publiquement Mia Mottley, Premier ministre durant sa campagne, il y a quelques années. Les médias locaux parlent de "robe patriotique". 

Une passion née durant le confinement

Shanice n'en croit pas ses yeux. Jeune chef d'entreprise, son entreprise connaît un boom. Très rapidement, son nom circule et les commandes affluent du monde entier. C'est un rêve devenu réalité pour la jeune femme de 29 ans. 

Difficile pour la jeune femme de croire qu'il y a sept mois à peine, elle n'avait jamais touché une aiguille de crochet. Gérante d'un magasin de prêt-à-porter à Bridgetown, capitale de la Barbade, la mère de 3 enfants a vu son activité subir de plein fouet la crise sanitaire liée à la Covid-19 et les mesures qui en découlaient. C'est la mère d'une amie qui l'initie durant le confinement. Depuis, Shanice Taylor n'a jamais cessé le crochet.