Route du Rhum : comment s’organise la sécurité en mer, en Guadeloupe ?

voile
L'arrivée de la "Route du Rhum - Destination Guadeloupe" se fera face au Mémorial Acte, à Pointe-à-Pitre.
L'arrivée de la "Route du Rhum - Destination Guadeloupe" se fera face au Mémorial Acte, à Pointe-à-Pitre. ©Ronhy Malety
La presse, les directeurs de course, les plaisanciers, les sponsors, les élus... ils seront nombreux à vouloir être au plus près des bateaux engagés dans la 12ème "Route du Rhum – Destination Guadeloupe". Mais tout le monde ne sera pas autorisé à franchir le cordon de sécurité, à moins d’être à bord de la flotte officielle. Faisons le point sur l’organisation de la sécurité en mer, à l’arrivée de la course transatlantique.

Ça y est ! Le départ de la 12ème édition de la "Route du Rhum  - Destination Guadeloupe" a eu lieu, à Saint-Malo, ce mercredi 9 novembre 2022. Les skippers engagés ont mis le cap sur l’archipel des Petites Antilles, vers lequel tous les regards sont désormais tournés.

Il appartient aux officiels locaux de peaufiner l’organisation de l’arrivée des compétiteurs solitaires, à commencer par la sécurisation du plan d’eau.

Le balisage du parcours est placé sous la responsabilité de la Région Guadeloupe.
Une entreprise est assignée à la logistique et la prise en charge des officiels, de la presse et des VIP.
Les pêcheurs de Guadeloupe se sont vu confier la sécurisation du périmètre.

La sécurité assurée par les marins-pêcheurs

Les bateaux en compétition arriveront en Guadeloupe par le Nord, au large de Sainte-Rose. Ils longeront la Côte-sous-le-Vent, contourneront la Basse-Terre par le Sud et remonteront le long de la Côte-au-Vent, pour franchir la ligne d’arrivée dans le Petit-Cul-de-Sac-Marin, face au Mémorial Acte, à Pointe-à-Pitre.

Durant leur évolution sur les plans d’eau de Guadeloupe, les skippers seront escortés par les marins-pêcheurs de l’archipel, en charge de leur sécurité et de celle des autres usagers.

L’objectif est de récupérer les premiers navires depuis la « Tête à l’Anglais » et de les accompagner jusqu’à l’arrivée, de façon à ce qu’il n’y ait pas d’incident sur la fin du parcours et faire en sorte que tout le monde profite de la fête, en toute sécurité.

Charly Vincent, président du Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins.

Dans le cadre de cette mission, les professionnels de la mer devront garder à bonne distance les plaisanciers, dont les sponsors, désireux d’être au plus près de là où ça se passe ; ce, afin de ne pas gêner les engagés de la course transatlantique.

Il y a une distance de sécurité à respecter et seuls certains navires, de l’organisation et de la production seront autorisés à être proches des navires.

Charly Vincent, président du Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins.

Les marins-pêcheurs, rôdés à l’exercice, mobiliseront 30 bateaux pour la mise en place d’un cordon de sécurité.

Charly Vincent, président du Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins. ©Alexandre Houda et Ronhy Malety - Guadeloupe La 1ère

Charly Vincent s’attend à une arrivée un peu plus compliquée que pour les éditions précédentes de la Route du Rhum, dans la mesure où les navires dernière génération vont beaucoup plus vite.

Un prestataire en charge des VIP

Un prestataire privé, la société Atmosphère, va fournir une vingtaine de bateaux à l’organisation, principalement des semi-rigides.
La presse et les VIP (dont les élus et les directeurs de course) bénéficieront, pour leur transport, assuré par le même opérateur, de bateaux tout confort et sécurisés.

Ce sont des professionnels de la mer, capitaines et matelots, qui vont gérer ce côté accompagnement des participants avec la presse et les VIP.

Roger de Lacaze, gérant de l’entreprise Atmosphère

Roger de Lacaze, gérant de l’entreprise Atmosphère ©Alexandre Houda et Ronhy Malety - Guadeloupe La 1ère
30 bateaux seront à la disposition des officiels de la "Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2022".
30 bateaux seront à la disposition des officiels de la "Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2022". ©Ronhy Malety

Roger de Lacaze, professionnel de la mer et gérant de l’entreprise Atmosphère, n’a pas voulu passer à côté de l’appel d’offre lancé par la Région Guadeloupe. Avec ses associés, il a donc mis les petits plats dans les grands, afin de répondre au besoin d’une course qui gagne, d’une édition à l’autre, en notoriété.

Ces opérateurs joueront un rôle clé, notamment afin que les médias retransmettent les arrivées des bateaux de la "Route du Rhum  - Destination Guadeloupe 2022".

Gérer des passagers, c’est notre quotidien. Là, on va gérer des journalistes, mais d’habitude, on est plus sur une clientèle touristique... ça revient au même. Nous, notre priorité, c’est avant tout la sécurité de tout le monde à bord.

Therry Bergopsom, capitaine du "Natural M"
Therry Bergopsom, capitaine du "Natural M" ©Alexandre Houda et Ronhy Malety - Guadeloupe La 1ère

De quoi garantir un beau spectacle, pour tous, que les amateurs de voile soient assis devant leur écran, ou en mer.