publicité

Les pénibles conséquences de l'après Irma dans la distribution de courrier à Saint Barthélemy

Il faut un mois depuis la Métropole et 2 à 3 semaines depuis la Guadeloupe pour qu'une simple lettre arrive à Saint Barthélemy. Pour les colis, les délais d’acheminement sont encore plus longs. Du coup, à Saint Barth, les agents de la poste doivent faire face à la colère des usagers.

© E. Stimpfling
© E. Stimpfling
  • E. Stimpfling
  • Publié le
La Poste est en quelque sorte une victime collatérale d’Irma. Le cyclone a détruit la majeure partie des installations de l'aéroport international de Juliana. Conséquence, le courrier en provenance de Paris devait passer par Pointe-à-Pitre, d’où il était rééxpédié vers Saint Barth à raison de 5 vols par semaine assuré par Air Antilles. Voilà pour la théorie.
© E. Stimpfling
© E. Stimpfling
En pratique, les deux Twin Otters ont une capacité d’emport très limitée, d’autant plus limitée que les avions ne peuvent se ravitailler en carburant à Saint barth et doivent donc emporter leur carburant pour assurer le vol retour. Conséquence, les sacs de courrier s’entassaient à Pôle Caraïbe.
La situation est redevenue normale depuis la fin du mois de février assure aujourd’hui la direction de la Poste. La desserte au départ de Roissy a repris à raison de 3 vols hebdomadaires vers Saint Marteen, puis le courrier est acheminé vers Gustavia par voie maritime
© E. Stimpfling
© E. Stimpfling
La Poste étudie actuellement plusieurs pistes de travail. En attendant, les habitants de Saint Barth vont devoir prendre leur mal en patience encore quelques temps, ou recourir davantage à Internet, quand cela fonctionne. 1 520 856 746

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play