Gendarmerie et justice inquiets d'une recrudescence de cambriolages et vols à main armée à Saint-Martin

saint-martin
rue de la Collectivité Marigot Saint-Martin
©Paul Sableman

A Saint-Martin, une recrudescence des cambriolages et de vols à main armée depuis le début d'année inquiète la gendarmerie et la justice, qui affichent leur volonté de renforcer la lutte contre la délinquance. En visite sur l'île, le procureur de Basse-Terre a fait le point sur les enquêtes.

Les gendarmes travaillent et ne laissent pas courir les délinquants... C'est le message fort du procureur de la ville de Basse-Terre , Xavier Sicot, en visite mensuelle à Saint-Martin, pour faire le point des dossiers. 

Trois personnes arrêtées dont 2 mineurs

Xavier Sicot a livré le résultat d'investigations menées par les enquêteurs, après une série de faits survenus depuis la fin janvier. Trois personnes ont été interpellées, elles vont être déférées devant le juge d'instruction du tribunal de Basse-Terre, pour des faits de vol avec arme et extorsion avec arme. "Des faits sérieux et de même nature" a précisé le procureur. 
Hôtels, restaurants, supérettes, mais aussi particuliers ont été victimes de ce trio. Élément inquiétant, deux des personnes arrêtées sont des mineurs dont l'un a moins de 16 ans. 

La justice veut enrayer le phénomène et sera très sévère quant à l'usage trop courant, des armes à feu, à Saint-Martin. 

Toute personne qui sera, soit dans une action de vol ou d'appropriation de bien d'autrui, illicite, avec une arme, sera probablement déféré devant mon parquet. Et toute personne qui sera en détention d'une arme de façon illégale, arme léthale, sera également déférée devant mon parquet. Probablement avec des réquisitions de détention provisoire ou détention tout court

Xavier Sicot, procureur de Basse-Terre  

L'action de la gendarmerie et de la justice se veut de longue haleine. Alors qu'une recrudescence de faits avec ou sans violence est observée à Saint-Martin, depuis le début de l'année.