Saint-Martin : les premiers pas de la nouvelle gouvernance

saint-martin
Conseil territorial de Saint-Martin
Premier conseil de la nouvelle gouvernance de la collectivité Saint-Martin ©Hervé Pédurand
A Saint-Martin, le premier budget primitif de la nouvelle équipe au pouvoir a été adopté en fin de semaine. 151 millions d'euros en fonctionnement, 59 en investissement. Peu de temps avant, un premier conseil territorial a été consacré notamment au débat sur les orientations budgétaires. Premier pas de la gouvernance du président Louis Mussington.

Commencée après 9 heures, la réunion marquée par de nombreuses délibérations votées à l'unanimité a pris fin, 7 heures plus tard, à 16 heures. 

Ce premier conseil a réuni tous les attributs classiques d'un début de mandature : du retard pour commencer les travaux, des cafouillages, des conciliabules et une suspension de séance après contestation du premier point à l'ordre du jour. 

L'ancien président, Daniel Gibbs, n'a pas vraiment besoin de jouer l'obstruction pour mettre dans l'embarras une équipe peu rodée politiquement. Il ne peut pas non plus se montrer très critique sur des orientations budgétaires initiées sous sa mandature.

153 millions d'euros d'engagement qui ont été effectués sur un plan pluriannuel d'investissement qui va jusqu'en 2023 donc, il n'y a pas de surprise. Il y a eu la surprise sur des éléments qui ont été retirés tel le parc aquatique avec les deux piscines... Et c'est bien dommage...  

Daniel Gibbs, conseiller territorial de l'opposition

De son côté, le nouveau président de la collectivité de Saint-Martin souhaite envoyer un signal fort à la jeunesse de la "friendly island", qui a de nombreuses attentes. Mais il l'assure, de nombreux dossiers sont urgents. 

Le réseau routier est à revoir parce que nous sommes une destination touristique [...] Mais il faut aussi commencer à s'interroger sur la pauvreté et la pauvreté sur notre territoire.

Louis Mussington, président de la collectivité de Saint-Martin

Ce vendredi, le conseil territorial a adopté le budget primitif 2022. La majorité en a profité pour rappeler à l'ordre l'administration de la collectivité. Elle en appelle à son exemplarité, après le changement de gouvernance.