Samuel Crail, l'un des dits "Grands frères", à nouveau derrière les barreaux

justice
Samuel Crail, l'un des "Grands frères" poursuivis par la justice suite aux émeutes de novembre/décembre 2021.
Samuel Crail, l'un des "Grands frères" poursuivis par la justice suite aux émeutes de novembre/décembre 2021. ©Me Ellen Bessis
Samuel Crail, l'un des dits "Grands frères", vient d'être placé en garde à vue pour menace avec arme alors qu'il venait d'obtenir sa libération sous conditions.

Remis en liberté mardi pour raisons de santé, Samuel Crail a été placé en garde à vue hier soir, vendredi 5 août, pour menace avec arme. Une enquête est en cours pour en déterminer les circonstances exactes.

Pour rappel, mis en examen et écroué depuis fin janvier avec six autres personnes et un fonctionnaire de police, Samuel Crail, l'un des dits "Grands frères", avait été libéré, mardi 2 août, pour raisons médicales, et placé sous contrôle judiciaire.

L'homme avait passé plus de six mois de détention provisoire, période durant laquelle le quadragénaire avait observé une grève de la faim de 42 jours, jusqu'à perdre 25 kilos, selon l'un de ses avocats, Maître Ellen Bessis.

Sa demande de libération avait été acceptée sous conditions : 

  • ne pas sortir des limites territoriales de la Guadeloupe
  • ne pas participer à des manifestations sur la voie publique
  • se présenter une fois par semaine, au jour convenu avec l'unité, à la brigade de gendarmerie de Petit-Bourg, son lieu de résidence
  • s'abstenir ou de recevoir certaines personnes listées : les "Grands frères" et d'autres noms cités
  • ne pas détenir ou porter une arme

Toute violation de ces obligations et interdictions pourrait signifier son retour en détention provisoire.