publicité

Les sargasses n'ont pas affecté le tourisme en Guadeloupe, mais ...

Les chiffres du tourisme dans l'Archipel guadeloupéen sont bons. +10%  par rapport à l'année précédente. Mais si les sargasses n'ont pas influé sur ce chiffre, la problématique de la collecte et du traitement de ces algues brunes reste un soucis permanent pour la collectivité régionale.
 

© J-M. MAVOUNZY
© J-M. MAVOUNZY
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
Le secteur du tourisme en Guadeloupe connait une véritable emblellie. Sur les 7 premiers mois de l’année : 480 000 touristes ont visité les îles de l'Archipel. Plus 10% par rapport à la même période l’an dernier. Les recettes générées sont aussi au beau fixe : 682 millions d’euros en 2017. Un chiffre qui constitue une part importante du PIB, le produit intérieur brut, 7 points.
Face à ces bons chiffres le Comité du Tourisme des îÎes de Guadeloupe ne boude pas son plaisir et réaffirme que l’objectif reste un milliard d’euros d’ici la fin 2020.

Pour autant, et bien qu'il ne semble pas encore l'avoir fait, un facteur pourrait influer sur cette évolution : l'échouage des sargasses sur les côtes guadeloupéennes. 
Un dossier important qui devrait-être abordé par le Président de la République ce vendredi à Goyave. Les algues sargasses empoisonnent le quotidien des Guadeloupéens.
Pour Sylvie Gustave Dit-Duflot, la présidente de la commission environnement, eau et cadre de vie au Conseil Régional, la Région et l’Etat sont à l’offensive dans ce dossier.

Sylvie Gustave Dit-Duflot, présidente de la commission environnement, eau et cadre de vie au Conseil Régional

Il y a même des projets qui se bousculent pour traiter ces algues sargasses échouées

Sylvie Gustave Dit-Duflot, présidente de la commission environnement, eau et cadre de vie au Conseil Régional





 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play