7ème semaine de grève dans les collectivités locales de Guadeloupe. Le maire de Pointe-à-Pître Harry Durimel menace de se mettre lui aussi en grève

social
Ecole Fribert Fessin de Petit Bourg
Ecole Fribert Fessin de Petit Bourg, ce lundi matin. De l'huile de moteur a été déversée sur le préau... ©N. Fadel

Le conflit entre l’UTC UGTG et les élus de l’archipel est au point mort au niveau des discussions générales. Les négociations achoppent toujours sur le 1er point de revendication, celui qui pose le plus de problème et concerne les carrières des agents des collectivités locales

Les élus locaux ont, semble-t-il, décidé de passer à l’offensive. Ils mettent en avant la situation au sein des collectivités, et notamment sur ce ras-le-bol des parents d’élèves de la Guadeloupe. Si la plupart des écoles est ouverte, il y a le problème de la restauration scolaire.

Il y a des discussions en interne au niveau des mairies avec les sections de l’UTC UGTG mais là aussi c’est le statut quo. La pierre d’achoppement, c’est l’avancement des carrières des agents et l’application des décisions des CAP, les commissions administratives paritaires. Les maires sont inquiets quant au coût de ces décisions. Les services des ressources humaines de chaque commune ont estimé ce qu’il faudra dépenser.

Du côté de l’union des travailleurs des collectivités, sur ce premier point de la plateforme de revendications, qui en compte 18, une proposition d’accord cadre est sur la table. Un accord cadre qui lierait toutes les collectivités.

Refus du président de l’association des maires de Guadeloupe. Jocelyn Sapotille a renvoyé les négociations de fonds à chaque collectivité concernée.

L'initiative du maire de Pointe-à-Pître

Et c’est dans ce contexte que la maire de Pointe à Pitre, Harry Durimel a décidé de lancer un appel à la population et aux employés non-grévistes pour rouvrir la mairie et assurer la continuité du service public.

Harry Durimel, maire de Pointe-à-Pître

Très tôt ce lundi matin, les militants de l'UTC-UGTG avaient tenu à répondre à la prise de position du maire de Pointe-à-Pître 

Sorel Glorieux, délégué syndical UTC UGTG Pointe-à-Pitre

Sorel Glorieux, délégué syndical UTC UGTG Pointe-à-Pitre

Parvis de la mairie de Pointe-à-Pître ce lundi matin
Parvis de la mairie de Pointe-à-Pître ce lundi matin ©P. Pétrine

Après une tentative de discussion avortée, chaque partie est restée sur sa position. Harry Durimel a alors annoncé qu'il pourrait lui aussi se mettre en grève, et même en grève de la faim, pour que le blocage de sa collectivité cesse.

VOIR AUSSI : Le reportage de Claudia Ledézert et Olivier Duflo

L'appel de la Sénatrice Victoire Jasmin

Un contexte de crise qui a incité la sénatrice de la Guadeloupe Victoire Jasmin, ancienne responsable d'association de parents d'élèves, à s’emparer des réseaux sociaux pour lancer un appel solennel à la responsabilité des uns et des autres dans ce conflit initié par l’UTC/UGTG

Victoire Jasmin Sénatrice de la Guadeloupe

Pour l'heure, aucune date de reprise des négociations n’a été retenue par les deux parties.