Une sépulture trois fois vandalisée, à Saint-François

faits divers
Profanation
Qui veut empêcher Gilbert Yengadessin de reposer en paix, ou ses proches de faire leur deuil ? Depuis avril dernier, sa tombe, dans le cimetière du bourg de Saint-François, a été vandalisée trois fois. Deux plaintes ont déjà été déposées.
C'est la troisième fois que son caveau est l'objet d'actes de vandalisme : Gilbert Yengadessin a été inhumé en avril dernier et, depuis, sa tombe est la cible de personnes malveillantes.
Une croix a été volée 9 mois après l'enterrement ; peu de temps après, c'est la lourde pierre tombale, choisie par les proches, qui était cassée.
Des dégadrations ont encore été constatées, cette semaine, mercredi 24, puis jeudi 25 juin, au cimetière du bourg de Saint-François.

La famille, fortement ébranlée dans sa phase de deuil, a déposé deux plaintes, suite à ces faits incompréhensibles. Eprouvée, sa douleur est ainsi ravivée.
Ecoutons le témoignage de Mirella Yengadessin, fille du défunt, dont la sépulture a été profannée :

Mme Yengadessin

Cette affaire a été évoquée dans le journal de 19h30 de Guadeloupe la 1ère, présenté par Sophie VINGADASSALOM, hier. Extrait :