publicité

Des serpents en Guadeloupe, oui, mais pas ceux qu'on croit

La vidéo d’un jeune homme, avec un serpent, trouvé à Saint-François a fait le tour de la Guadeloupe. Des serpents, il y en a en Guadeloupe, mais beaucoup plus inoffensifs et qui devraient même être protégés, tant leur survie est menacée.

 

Une couleuvre Couresse (Alsophis antillensis) des Saintes
Une couleuvre Couresse (Alsophis antillensis) des Saintes
  • FJO avec S. Bique
  • Publié le , mis à jour le
Vous avez peut-être vu circuler, sur les réseaux sociaux, cette vidéo d’un jeune homme, avec un serpent, trouvé à Saint-François.
S’il s’agit, très certainement, d’un reptile importé et abandonné par son propriétaire, il faut savoir que, contrairement à ce que l’on entend souvent, il y a bien des serpents, qui vivent naturellement en Guadeloupe
Quatre espèces !
Des couleuvres de petite taille et totalement inoffensives, rares et discrètes. Elles se rencontrent un peu partout dans l’archipel et particulièrement autour de la Soufrière et aux Saintes.
Certaines espèces sont même endémiques, c'est-à-dire qu’on ne les trouve qu’ici.
Il s’agit de la grande couleuvre et de la petite couresse… toute deux menacées d’extinction.

Béatrice IBENE, vétérinaire naturaliste et présidente de l’association pour la sauvegarde de la faune des Antilles


Pour en savoir plus :

La couresse de Guadeloupe 
Les Typhlops, serpents de la Guadeloupe

Sur le même thème

  • nature

    Le Lamantin Kai a quitté la Guadeloupe

    C'est la fin d'une aventure pour Kaï, le lamantin arrivé en Guadeloupe avec Junior, son congénère, il y a deux ans. Seul depuis le décès de Junior, Kaï s'est finalement envolé, ce matin, vers l'Hexagone. 
     

  • nature

    En rivière, restons toujours sur nos gardes !

    En pleine saison de pluies, il y a des précautions à prendre. Surtout lorsque l’on se rend en bord de rivière. Les drames, malheureusement trop nombreux, sont là pour le rappeler au bon souvenir des usagers des rivières de la Guadeloupe

  • nature

    Les "rimèd razié" de la rentrée

    A l’approche de la rentrée, les anciens avaient coutume de préparer thés et bains à base de plantes et feuillages de leur jardin créole, dans le but de nettoyer l’organisme de leurs enfants

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play