SIAEAG : suspension du mouvement de grève

eau potable
réunion urgence eau greve unsa siaeag
©Eric Stimpfling
Un protocole d'acccord de suspension de conflit vient d'être signé entre les collectivités et l'UNSA, à Baie-Mahault où se tenait depuis 15h une réunion de crise sur l'eau. Depuis vendredi, la grève des salariés du SIAEAG occasionnait de nombreuses coupures d'eau, en pleine crise sanitaire. 
Il aura fallu plus de trois heures de discussions entrecoupées de suspensions de séance pour aboutir à la signature d'un protocole de suspension de conflit, un de plus. L'UNSA a donc obtenu que soient actés les nouveaux mandatements annoncés par plusieurs collectivités débitrices auprès du Siaeag. Ainsi 1,8 millions d'euros devraient être versés, de quoi payer les salaires des 240 agents pour la fin du mois de septembre et une partie des fournisseurs.
signature suspension conflit siaeag
Signature du protocole de suspension de Conflit. Marcel Sigiscard et Ary Chalus. ©Eric Stimpfling

Les acquis des salariés garantis pendant la période transitoire

L'UNSA a également obtenu la garantie que les acquis des salariés seraient préservés durant la période transitoire, période située entre la dissolution du Siaeag et la création du syndicat mixte ouvert. La loi stipule en effet comme l'a rappelé le préfet Alexandre Rochatte, que les salariés seraient automatiquement reversés dans les Communautés d'agglomération compétentes en matière d'eau. C'est un scénario qui ne fait pas forcement l'affaire de la CARL et de la CANGT qui du coup verraient leurs effectifs doubler, sans avoir forcement les recettes pour en assumer le coût. Bernard Pancrel et Jean Bardail ont donc pklaider pour être accompagnés par les Collectivités majeures et par l'Etat. Alexandre lRochatte, le Préfet de Guadeloupe a promis de les recevoir sous dizaine.
signature unsa siaeag
Signature du Protocole de suspension de conflit par l'UNSA du Siaeag ©Eric Stimpfling
Bref, un épisode de plus, un épisode de trop. La bonne nouvelle c'est que la grève est suspendue. La mauvaise, c'est que le feuilleton de l'eau est encore loin d'être terminé en Guadeloupe et que les prochains épisodes risquent d'être tout aussi médiocres. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live