La SIAGAT veut faire mieux avec l'actuel faire-valoir foncier de Gardel

agriculture
Amédée Huyghues-Despointes
©D. Quérin
Il y a quelques jours les syndicats de planteurs et d'ouvriers de Garel s'étaient émus quant à la renégociation en cours entre l'Usine de Gardel et le propriétaire du foncier qui alimente l'usine en priorité. Une inquiétude à laquelle Amédée Huyghues-Despointes a souhaité répondre
On le disait désireux de reprendre le faire-valoir foncier de Gardel, dont il est propriétaire, pour le réaffecter à d'autres objectifs. (Voir : Divergences autour du faire-valoir direct de Gardel)
Amédée Huyghues-Despointes Junior est en effet, à la suite de son père puis de sa mère, à la tête de la SIAGAT, la Société Immobilière Et Agricole de la Grande-Terre, depuis l'année dernière. Une société dont les orientations sont multiples mais dont la vocation première demeure la valorisation de la canne.
Amédée Huyghues-Despointes dans la canne
©D. Quérin
Et c'est dans cette optique que le jeune chef d'entreprise s'inscrit. Il ne s'agit pas pour lui de reprendre le foncier de l'usine, mais bien d'améliorer la qualité de la canne plantée sur ses terres, canne qui contiuera d'employer les mêmes personnels et sera encore livrée à l'usine. Mais selon des normes qu'il souhaite fixer lui-même désormais.
©guadeloupe
Pour l'heure les discussions avec l'usine n'ont pas encore été entamées. Gardel pour sa part compte bien s'entourer de garanties juridiques. Les deux parties ont, en tout cas, un intérêt commun : Celui de s'entendre sur la gestion de ce patrimoine foncier.  
Le foncier de la Siagat
©D. Quérin
VOIR AUSSI : 
©guadeloupe