Le singe Coco, image insolite sur la route de Trois-Rivières, est mort cette semaine

insolite
inscription mort de Coco
©J-M. Mavounzy
On s'était habitué à le voir perché sur son arbre sur le bord de la route de Trois-Rivières et des générations de passants se sont arrêtés pour le regarder. Plus que quinquagénaire, il est mort cette semaine.
C'est par cette inscription que la famille Bhiki qui avait recueilli le singe depuis plus d'une cinquantaine d'années, a tenu à apprendre sa mort à ses admirateurs de passage. Il est vrai que durant ces cinq dernières décennies, chacun s'était habitué à le voir grimper à son arbre placé sur le bord de route. Certains s'arrêtaient pour mieux l'observer et il arrivait même que des cars de touristes fassent une halte devant la maison de ses propriétaires pour le photographier.
Singe Coco
©guadeloupe
C'est que la vie de propriétaire du singe Coco n'aura pas été des plus simples. Si pendant longtemps ils ont bénéficié d'une tolérance bienveillante de la part des autorités, ils se sont retrouvés un jour face aux gendarmes qui venaient les contraindre de se séparer de l'animal pour qu'il soit emmené dans un zoo. 
Pourtant, le suivi médical du singe aura aussi prouvé qu'ils mettaient tout en oeuvre pour son bien-être. 
De la famille des singes atèles, Coco était une femelle dont on ne connaît pas l'âge exact. Elle aura passé 53 ans avec la famille Bhiki, mais quel âge avait-elle vraiment ? Sa discrétion féminine l'aura emporté avec elle.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live