Situation sanitaire de la Guadeloupe : "Le virus circule mais il est circonscrit"

santé
Valérie Denus et Alexandre Rochatte
©E-M. Golabkan
Ce mercredi 22 Décembre, le préfet de Région Alexandre Rochatte, et la directrice de l'Agence Régionale de Santé Valérie Denux tenaient une conférence de presse sur la situation sanitaire. Malgré un apaisement relatif de la pandémie, la période des fêtes invite au respect strict des gestes barrière

Cette semaine 201 personnes ont été testées positives au Covid 19. On en dénombrait 154 la semaine précédente. Un résultat qui s'explique aussi par l'augmentation du nombre de tests réalisés : au cours de la semaine, ce sont près de 9000 personnes de plus qui ont été testées. 19 864 au total contre 11 548 la semaine précédente. Une augmentation qui influe automatiquement sur le taux d'incidence qui atteint le chiffre de 53/100000. Pour autant, le taux de positivité reste convenable à 1%. 
De fait, selon la directrice de l'ARS : "le virus circule mais il est circonscrit". Le variant Omicron est désormais présent en Guadeloupe et à Saint Martin avec 1 cas dans chacune des îles. Des examens complémentaires sont actuellement menés sur cinq autres cas.
Valérie Denux Directrice Générale de l'ARS

©Guadeloupe

Trois foyers de contamination sont actuellement suivis.

C'est d'abord celui de Terre de Haut où 28 personnes d'un établissement scolaire ont été testées positives. Les autorités de l'île ont cependant pris des mesures pour interrompre la contamination. Le maire de Terre de Haut prévoit déjà la fermeture des restaurants.
Un autre foyer se situe dans un EPAD où les patients sont majoritairement vaccinés et ont développé des formes légères de la maladie. 
Enfin lke derner cas concerne un établissement scolaire en Guadeloupe.

Prudence recommandée pour les fêtes de fin d'année

Pour le Préfet de région, la pandémie connait un relatif apaisement. Mais l'occurence des fêtes de fin d'année peut la faire repartir. Pour cela, les conseils de sécurité sanitaire sont plus que jamais de rigueur, dans la sphère privé comme dans la sphère publique. Dans ce dernier cas, le port du masque reste obligatoire. 

Les résultats des enquêtes sur la mortalité liée au Covid

Après analyse, il apparaît que, durant la 4ème vague particulièrement meurtrière en Guadeloupe, 822 personnes sont officiellement décédées du Covid :

587 en structures hospitalières
18 en EPAD
217 à domicile

Situation des personnels soignants et assimilés 

A ce jour, 92 % d'entre eux présentent un schéma vaccinal conforme.
Sur les 13 000 personnes concernées, pour l'instant, 900 ont choisi de ne pas se faire vacciner.
Parmi elles, 533 ont entamé des discusions avec les cellules ad hoc afin d'exposer leur situation personnelle. 

S'agissant plus particulièrement du CHUG, sur les 3665 salariés de l'établissement, 285 font actuellement l'objet d'une mesure de suspension. 
Alexandre Rochatte, Préfet de la Guadeloupe

©Guadeloupe

Le Préfet de Région a profité de cette conférence de presse pour annoncer la venue en Guadeloupe de Florus Nestar, Directeur général de l'ADOM, l'Agence de l’Outre-mer pour la mobilité qui est un établissement public administratif au service des originaires et résidents des collectivités d’Outre-mer. L'agence a pour mission la qualification, la professionnalisation et l'emploi de publics au travers de parcours en mobilité. Florus Nestar agencera la cellule de reclassement qui recevra les personnels suspendus pour envisager leur repositionnement professionnel.

Valérie Denux et Alexandre Rochatte 2
©E-M. Golabkan

Pour voir l'intégralité du compte rendu de la situation sanitaire en Guadeloupe durant la semaine 50, du 13 au 19 décembre 2021.
 

Point de la situation sanitaire en Guadeloupe semaine 50

Pour voir ou revoir la Conférence de presse