publicité

Des soins intensifs pour relever le CHU

Une journée bien remplie pour la ministre des solidarités et de la santé. Agnès Buzyn a dû se retrouver sur tous les fronts pour évaluer les conséquences de l'incendie du CHU et rassurer quant à l'engagement du gouvernement en faveur du CHU

Agnès Buzyn au chevet des patients à la clinique Choisy
Agnès Buzyn au chevet des patients à la clinique Choisy
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Et les chantiers n'auront pas manqué aujourd'hui sur le circuit de la visite de la ministre des solidarités et de la santé. En commençant par le CHU lui-même, Agnès Buzyn souhaitait se rendre compte par elle-même de l'ampleur des dégâts. L'échange qu'elle avait eu dés son arrivée avec les responsables du CHU et des équipes de secours lui en avait une idée bien précise mais, sur le terrain, c'est une réalité encore bien présente face à laquelle elle s'est retrouvée.
MATINEE ACTIVE POUR LA MINISTRE AU CHU

Ambiance bien différente cet après-midi. Cette fois c'est à la clinique Choisy que la ministre s'est rendue. Comme elle le fera demain dans les autres établissements de santé publics ou privés où elle se rendra avant de quitter la Guadeloupe, dans cette clinique du Gosier, il était important pour la ministre d'apprécier la manière dont les personnels de Choisy s'accordaient avec ceux du CHU pour soigner les patients évacués vers eux. Et là aussi, c'est avec beaucoup de satisfaction qu'elle a pu constater une collaboration parfaite entre ces différents personnels désormais appelés à travailler ensemble durant le temps de la crise
 

AGNES BUZYN A LA CLINIQUE CHOISY

Demain, entre toutes ses visites aux structures de santé et aux espaces comme le Palais des Sports, qui accueillent des patients du CHU, Agnès Buzyn prendra aussi le temps d'inaugurer un colloque sur les problématiques de l'urgence, des discussions prévues de longues dates mais qui, par la force des choses, ne pouvaient pas mieux tomber.

VOIR AUSSI L'ENTRETIEN ACCORDE A GUADELOUPE 1ERE
 

ENTERTIEN AVEC AGNES BUZYN MINISTRE DE LA SANTE

 

Sur le même thème

  • santé

    Les progrès techniques ne suffisent pas pour que les séniors guadeloupéens s'estiment bien soignés

    La prise en charge médicale s'améliore en Guadeloupe. Et pourtant, 1/3 des seniors Guadeloupéens se déclarent en mauvaise santé contre 13% dans l’Hexagone.Alors que la Guadeloupe va devenir l’un des plus vieux départements de France d’ici 2030, la question de la perte d’autonomie devient cruciale.
     

  • santé

    Un don de sang gastronome aux saveurs locales

    Les collectes de sang ne s'arrêtent pas durant les vacances, bien au contraire. L'EFS rivalise d'originalité pour maintenir la nécessaire mobilisation des donneurs pour continuer de soigner les malades. Et ce lundi, ils auront droit à un don de sang un peu spécial 

  • santé

    Les kinésithérapeutes en colère

    Les kinésithérapeutes sont en colère et manifestent partout en France aujourd’hui. En Guadeloupe également. Les kinés défendent leur métier face à la concurrence des chiropracteurs, profession non régie par le code de la santé publique.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play