Le SPEG dénonce les suppressions de postes dans l'Académie de Guadeloupe

éducation
AG du SPEG
©D. Quérin

Le syndicat tenait ce mercredi son assemblée générale extraordinaire avec à son ordre du jour les 44 suppressions de postes de la rentrée 2018, les 86 pour la rentrée 2019, et les 72 suppressions annoncées pour la rentrée 2020 qu'il juge; une fois de plus,  inadmissibles.
Pour le syndicat, cela "dénote un désintérêt du gouvernement pour l’Education en Guadeloupe".
Le SPEG ajoute aussi les problématiques de conditions de travail et d’apprentissage, de violence, d’infrastructures scolaires qui, selon lui, se posent au quotidien tant pour les personnels que pour les élèves.
Enfin le syndicat se dit lui aussi mobilisé contre :

les attaques répétées du gouvernement particulièrement contre le système  de retraite

©guadeloupe