Stabilité du super sans plomb tandis que le prix du gazole est annoncé en baisse pour le mois de mai

consommation
Pompes essence
©DR

Comme chaque mois, la préfecture fixe les prix des carburants. Des tarifs communs aux trois territoires : Guadeloupe, Martinique et Guyane. Avec un prix stable pour le super sans plomb, tandis que le gazole est en baisse. 

Comme à l'accoutumée, la préfecture a dévoilé les prix des carburants pour le mois suivant. Ainsi, le super sans plomb reste à 1,62 euros le litre. Le même tarif qu'au mois d'avril 2021. Les prix du gazole et de la bouteille de gaz sont en baisse. 

Dans le détail :

  • Pour les carburants routiers, les prix maxima sont fixés comme suit :
  1. Super sans plomb : 1,62 €/l soit identique par rapport à avril 2021 (1,62 €/l)
  2. Gazole route : 1,34 €/l soit - 3 cts/l par rapport à avril 2021 (1,37 €/l)

Si le super sans plomb n'augmente pas ce mois-ci, son prix reste élevé. Une hausse déjà observé ces derniers mois. En janvier dernier, il était de 1,37€/l, contre 1,30 €/l, en décembre 2020.

A titre de comparaison, en France hexagonale, les prix moyens constatés en avril 2021 sont de 1,52 €/l pour le super sans plomb et de 1,37 €/l pour le gazole.

  • Prix maximum de la bouteille de gaz de pétrole liquéfié de 12,5 kg : 21,61 € au lieu de 23,52 € en avril 2021, soit une baisse de 1,91 €.

Ces prix maxima résultent notamment de la prise en compte des évolutions des cours qui, sur les quinze premières cotations du mois d’avril, enregistrent les variations suivantes :
Les cotations du Brut baissent en avril (-4,43%) pour la première fois depuis 4 mois et repassent à 64 $ le baril contre 66,97 $ en mars, notamment en raison de la décision des pays de l’OPEP d’augmenter leur production et à la possibilité d'une augmentation de la production iranienne.
- Le cours moyen de l’essence reste quasi stable alors que celui du gazole diminue de 3,76 % en raison de l’évolution à la baisse de la consommation.
- Le cours moyen du butane baisse fortement (- 16,80 %) en raison des conditions climatiques favorables qui induisent une baisse de la demande.
- La parité moyenne euro/dollar stagne : 1 euro vaut en moyenne 1,1942 dollar en avril contre 1,1947 dollar en moyenne en mars.