guadeloupe
info locale

Un statut de policier pour les "Experts de Guadeloupe"

sécurité
experts enquête policière
La police scientifique a déposé les loupes depuis le 23 décembre dernier. Ces agents réclament le statut de policier, ce qui n’est pas le cas actuellement en France. 23 personnes sont concernées en Guadeloupe...
 
Les séries télévisées américaines d'abord puis françaises ensuite, ont habitué le grand public au travail de ces hommes et ces femmes de l'ombre qui sont pourtant à l'origine de l'aboutissement de bien des enquêtes policières. Il s'agit bien des experts de la police scientifique, indispensable  dans la résolution de crimes et de délits.
Et pourtant, bien loin de ceux de Miami, de Vegas, de New York ou d'ailleurs, ils ne sont pas considérés comme des policiers. Dans toute la France, depuis 2015, ils mènent le même combat pour qu'un statut de policier leur soit reconnu.
En Guadeloupe, ils sont 23 agents à évoluer dans ce service. Et aujourd’hui, à l’instar de leurs collègues de l’Hexagone, ils réclament eux aussi d’être reconnus comme policiers à part entière, et non comme uniquement scientifiques. Relayant un mouvement national, ils sont en grève depuis le 23 décembre.
Pascale Giraud,  la correspondante locale du syndicat national des personnels de police scientifique
©guadeloupe
VOIR AUSSI : la police scientifique se mobilise contre la réforme des retraites, mais surtout pour le statut de ses agents
 
Publicité