Steek, artiste : "Peindre la femme, c'est ma manière d'apporter ma contribution face à ces différentes inégalités"

culture créole
Steek
©L. Gaydu

Chaque guadeloupéen a déjà pu apercevoir ses oeuvres à ciel ouvert. Steek, artiste, aime à recouvrir les murs de l'espace urbain. Une performance artistique mais surtout une ode à la femme guadeloupéenne. Rencontre.

Elles sont là magistrales, splendides. Des oeuvres d'art éphémères. Des femmes caribéennes installées à chaque carrefour de notre quotidien. L'équité souhaitée. 

Steek
©L. Gaydu

C'est lui, une signature que l'on reconnaît, Steek, dans son atelier, dans l'intimité de sa création. 

Steek
©L. Gaydu

 

Peindre la femme en dehors de lui faire dire des choses, c'est ma manière d'apporter à mon échelle, ma contribution face à ces différentes inégalités. Et à cette inégalité qui existe entre les hommes et les femmes dans notre société patriarcale où l'homme a des droits et où la femme doit se battre pour les avoir.

Steek

 

Les pinceaux, des armes de douceur qui pointent vers le haut des couleurs, des reflets de toute la palette des talents graphiques que Steek exprime.

Steek
©L. Gaydu

J'essaye aussi d'être de mon temps donc je trouve les photos sur les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux sont d'actualité et il faut que la photo que je trouve me parle, m'inspire pour dire quelque chose.

Steek

 

Et d'ailleurs, pour son avant-dernière oeuvre, c'est une fille qu'il a trouvé très gracieuse et très belle qu'il a mise en valeur. Sur cette oeuvre, il y a ajouté le mot "respect". 

 

Au total, ce sont seize oeuvres que l'on pourrait tout juste déguster le long des routes. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live