guadeloupe
info locale

Suppression des EPCI: la froide colère d'Eric Jalton

congrès des élus de la guadeloupe
Suppression des EPCI: Eric Jalton en colère
Eric Jalton, président de la communauté d'agglomération Cap Excellence ©Olivier Lancien
Eric Jalton, le président de Cap Excellence, par ailleurs maire de la ville des Abymes, ne décolère pas. La cause: la volonté du XVIème congrès des élus départementaux et régionaux d'examiner une éventuel suppression des EPCI (établissements publics de coopération intercommunale). 
Eric Jalton s'interroge sur le fait que les congrès des élus départementaux et régionaux envisagent la suppression des communautés de communes et d'agglomération, sans avoir entendu les principaux concernés, les présidents de ces EPCI (établissements publics de coopération intercommuinale). Le président de Cap Excellence n'a pas participé à ce XVIème congrès le 20 décembre dernier à l'hôtel de Région à Basse-Terre. 
Si il était absent, l'élu n'a pas pour autant été inerte. Sur les réseaux sociaux Cap Excellence a manifesté, le jour même, son opposition à cette volonté. Des élus conseiller régionaux ou départementaux, et aussi membres de Cap Excellence, ce sont manifestés dans l'hémicycle.
Il n'y a pas eu de décision du Congrès des élus. L'instance s'est donné le temps de faire une évaluation de communautés de communes et d'agglomérations dans l'archipel avant toute décision. Des voix se sont élevée pour dénoncer les déséquilibres créés par ces EPCI depuis leur généralisation, il y a un peu plus de 6 ans. Le président de Région, président du congrès, lors de cette XVIème réunion, a même mis en avant les dossiers qui ne fonctionnent pas ou n'avancent pas: le dossier de l'adduction en eau et de l'assainissement, les transports, les déchets... 

En tout état de cause, Eric Jalton a fait savoir son opposition quant à la démarche adoptée par le congrès des élus. 
 

Le congrès n'est pas approprié pour prendre de telles décisions

 

Eric Jalton refuse au congrès des élus régionaux et départementaux de la Guadeloupe la faculté de s'interroger sur la suppression des EPCI


 
Publicité