Syndicat Mixte Ouvert: Le oui mais de Grand Sud Caraïbes

consommation
Réunion de la CAGSC
©Sophie Vingassalom
 La communauté d’agglomération Grand Sud caraïbe n’a pas fait l’impasse hier soir sur ce point. Vu l’urgence de la situation, la création du SMO a été ajouté à l’ordre du jour. La CAGSC dit oui au SMO sous conditions : le règlement de la question des dettes du Siaeag.
Ils étaient trente-quatre hier soir au conseil communautaire.Trente-quatre sur les quarante-quatre conseillers communautaires que compte la Communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbes. Et chacun des trente-quatre conseillers présent s'est exprimé sur l’adhésion au syndicat mixte ouvert de Grand Sud Caraïbe. 

Autour de la table, une crainte : la répartition des dettes du SIAEAG. Et une position ferme des élus: ils n’en veulent pas, expliquant que cette communauté n’a pas les moyens de supporter la lourde ardoise du syndicat de l’eau et de l’assainissement. 

La CAGSC n’écarte pas l’hypothèse de ne pas adhérer immédiatement au SMO. Elle pourrait prendre le temps et l’intégrer une fois les dettes du SIAEAG réglées. 
©Guadeloupe La 1ère



Une voix discordante: Trois Rivières

La répartition des dettes du SiAEAG inquiète aussi la commune de Trois-Rivières qui a voté une motion en conseil municipal le 25 juillet dernier. Trois-Rivières dit non au SMO. Jean-Louis Francisque, le maire et Premier Vice président de la CAGSC l’a fait savoir.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live