Tempête Fiona : la difficile prise en charge des sinistrés à Capesterre Belle-Eau

cyclones
Toutes les communes du sud Basse-Terre ont été très fortement impactées par le phénomène de la nuit de vendredi à samedi. Des familles entières ont dû être mises à l'abri par les services municipaux. A Capesterre Belle-Eau, les dégâts sont impressionnants et les sinistrés nombreux.

Les allées et venues au centre communal d'action sociale de la ville de Capesterre ont débuté dès 7 heures ce matin. Et en deux heures, ce sont plus de 100 habitants sinistrés qui sont venus demander de l'aide. Pour l'heure, difficile de dire combien de Capesterriens auront besoin d'assistance. 

La commune a été durement touchée par la tempête tropicale forte Fiona, dans la nuit de vendredi (16 septembre) à samedi (17 septembre). Les secteurs de Sainte-Marie, Four à Chaux, le bourg, la Plaine ont été impactés.

Mais au final, c'est tout Capesterre Belle-Eau qui est concerné. 

insiste Jean-Philippe Courtois, maire de Capesterre Belle-Eau

Après une première visite sur le terrain, dimanche, et le recensement des premières familles, les agents du CCAS ont été mobilisés, à la demande du maire, ce lundi (19 septembre) afin d'apporter informations et soutien à ceux qui ont parfois tout perdu. 

Pour Jean-Philippe Courtois, la priorité est d'apporter une solution immédiate, quand il s'agit de besoins primaires. Des denrées, des bons d'alimentation ont été distribués, des propositions de relogement ont été trouvées, avec l'aide des bailleurs sociaux...

Certaines familles ont été installées dans des centres d'hébergement, le temps de trouver une solution pérenne. 

Jean-Philippe Courtois, maire de Capesterre Belle-Eau

Mais également des solutions à moyen terme. Les administrés sont aussi accompagnés dans leurs déclarations de sinistre. Une démarche qui leur permettra d'obtenir l'aide d'urgence du Conseil départemental. A chacun, il est demandé des photos, des pièces justificatives, afin de faciliter la procédure. 

Certains ont perdu du mobilier, d'autres leur voiture... Certains n'ont pas de papiers... Chaque dossier sera étudié au cas par cas afin de voir comment nous pouvons aider. 

Marie Federo, présidente du CCAS de Capesterre Belle-Eau