Tension à la prison de Baie-Mahault.

justice
Maquette du projet d'extension du centre pénitentiaire de Fond Sarail
©Pascal Pétrine
A l’origine de la grogne des syndicats, la création d’une unité réservée aux détenus violents sans formation prévue pour les agents...Ils accusent la direction parisienne de faire tout et n'importe quoi.
Le ton monte au centre pénitentiaire de Baie-Mahault. Certes des mesures ont été mises en place pour freiner la propagation du virus dans le milieu carcéral après le coup de gueule des agents.
Mais un autre dossier inquiète le personnel : la création d’une unité réservée aux détenus violents.
Aucune formation n’est prévue pour les agents qui s’exposent à un grand danger dit le personnel. 
Les organisations syndicales menacent de se mobiliser dans les prochains jours. Car sous couvert de la crise covid la direction parisienne ferait passer "tout et n’importe quoi" 
Eric Pétilaire, secrétaire régional CGT-Pénitentiaire

Eric Pétilaire, secrétaire régional CGT-Pénitentiaire