publicité

Terre-de-Haut toujours dans le rouge

La situation financière de Terre-de-Haut ne s'améliore pas. Au contraire, elle empire. C'est ce que révèle un dernier avis de la Chambre régionale des comptes. Les magistrats parlent d'une situation grave pour la commune qui ne parvient pas à suivre son plan de redressement.

  • Hervé Pédurand
  • Publié le
Après l'analyse de la décision modificative du budget primitif de Terre-de-Haut, la Cour des comptes confirme les doutes émis par le Préfet sur la sincérité des recettes. 

Trop d'irrégularités

Les documents comptables laissent apparaître à leurs yeux un certain nombre d’erreurs, voire d’irrégularités. Ecritures affectés à de mauvais postes, absence de justificatifs, prévisions surestimées, créances difficiles à recouvrer ou encore subventions mal consolidées…
A la suite de quoi les prévisions de recettes de fonctionnement de Terre de Haut passent de 1 million 9 à 59.000 euros. Même régime pour les dépenses de fonctionnement, plafonnées à 300.000 euros, en diminution d’un tiers.

Terre-de-Haut encore sous tutelle

Au chapitre des des investissements cette fois, les mêmes causes produisent les même effets. Des coupes sombres dans les prévisions.
En fait, la décision modificative, qui cherchait à améliorer les finances, aggrave un peu plus la situation de terre-de-haut. Depuis 2003, la commune est régulièrement épinglée par la Chambre régionale des comptes. Et comme par le passé, elle est mise aujourd'hui sous tutelle du Préfet. Avec un budget primitif 2016 corrigé pourvu d’un déficit de près de six millions d’euros.
 
 
 
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play