74 binômes en course pour les élections départementales en Guadeloupe

comité des signataires
Elections départementales

La Préfecture a annoncé le nombre exact de binomes candidats pour ces élections départementales. Il seront 74 au départ de cette élection. Le scrutin se déroulera en parallèle avec celui des prochaines régionales. Le 1er tour est prévu le 20 juin prochain.

Outre la candidature de Josette Borel-Lincertin qui se confirme dans son canton aux Abymes, l'élection devrait être l'occasion d'une bataille très animée à Pointe-à-Pitre, entre l’actuelle et l’ancienne municipalité.
On notera cependant l'absence du conseiller PPDG sortant Marcel Sigiscar, remplacé par Meddy Keita qui fait équipe avec la sortante Sandra Enjaric. Pour sa part, la majorité municipale sera représentée par deux binômes, Tania Galvani/Henry Angélique et Yann Nanette/Cécile Boucaud. Enfin, Loïc Martol, 3e aux dernières municipales, sera lui aussi dans la course avec Valérie Ranely-Verger-Dépré.

A Morne-à- L’Eau, le jeu reste ouvert entre les différentes forces. Le sortant Jean Dartron revient avec un nouveau binôme Nadia Négrit. En face Guetty Labuthie/Victoire Jasmin et le tandem Georges Hermin et Michelle Makaya-Zénon.

Dans le canton de Saint-François qui regroupe aussi la Désirade et une partie de Sainte-Anne, Teddy Mary l’ancien 1er adjoint de Laurent Bernier fait alliance avec Sophie Péroumal du PPDG. En face le 2ème Adjoint à la mairie  Jean-Luc Périan forme un tandem avec Sabrina Robin de la Désirade. Enfin, Christiane Delannay-Clara serait aussi en lice avec pour binôme Lucien Parshad.

Au Gosier, pas moins de 5 binômes devraient être en lice. Celui de la majorité municipale composé par Emmery Beauperthuy et Teddy Olivier Barbin. Jean-Claude Christophe, Patrick Gob, Jocelyne  Virolan et Patrice Pierre-Justin devraient eux-aussi former leur propre binôme pour cette élection.

Pour le reste, pour l'heure on sait qu'à Capesterre Belle-Eau, Jean-Philippe Courtois est en lice avec Danielle Minatchy, Hugues Philippe Ramdini avec Nicole Padou et Daniel Corvis, ancien adjoint de Joël Beaugendre avec la conseillère régionale Nita Cérol.

A Baie-Mahault, on s'attend à un duel direct entre Hélene Polifonte-Molia et Sylvie Chammougon-Anno, à Sainte-Rose, Fauvert Savan et Adrien Baron.

Enfin, pour le canton Bouillante-Vieux-Habitants-Baillif, les 3 maires sont engagés et le binôme formé par Jules Otto et Marie-Yveline Ponchateau seront face à Thierry Abelli, le président de la communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbes.

Nombre de candidats par canton

Rappels sur les précédents scrutins

Lors des élections départementales des 22 et 29 mars 2015, en Guadeloupe, 82 binômes se sont portés candidats sur 21 cantons. Chaque binôme était composé d’un homme et d’une femme.

Le taux de participation du premier tour des élections départementales a été de 44,42 %. Au second tour, la participation a légèrement augmenté pour se porter à 48,49 %.

Pour mémoire, en 2011, le taux de participation aux élections cantonales était de 44,02 % au premier tour et de 48,51 % au second tour.

Les conditions à remplir pour être candidat

Les candidats et leurs suppléants doivent remplir les conditions suivantes :

- avoir 18 ans révolus ;

- avoir la qualité d’électeur (ce qui implique d’être Français et de jouir de ses droits civils et politiques) ;

- être domicilié dans le département ou y être inscrit au rôle des contributions directes.

Les candidats doivent se présenter en binôme et être de sexe différent. Chaque candidat au sein d’un binôme a un remplaçant et le remplaçant doit être de même sexe que son candidat. Chaque membre du binôme a donc son propre remplaçant qui ne peut en aucun cas remplacer l’autre membre du binôme.

Il est interdit de se présenter dans plusieurs cantons et un remplaçant ne peut pas figurer sur plusieurs déclarations de candidature. De même, on ne peut pas être à la fois candidat et remplaçant d’un autre candidat.

En cas de second tour, seuls les binômes présents au premier tour et ayant obtenu un nombre de suffrages égal au moins à 12,5% du nombre des électeurs inscrits peuvent se présenter. Un binôme non présent au premier tour ne peut pas se présenter au second tour. Au second tour, la composition du binôme doit être identique à celle du premier tour (sauf en cas de décès d’un candidat).

Le contexte de ces élections départementales

En raison du contexte sanitaire lié au Covid-19, la loi du 22 février 2021 a repoussé à juin 2021 les élections départementales prévues initialement en mars 2021. Le décret du 21 avril 2021 convoque les électeurs le 20 juin 2021 et, en cas de second tour, le 27 juin 2021.

Jusqu'à l'amélioration de la situation sanitaire, les réunions électorales sont interdites dans les établissements recevant du public ainsi que sur la voie publique. La distribution de tracts et le porte-à-porte restent autorisés dans le respect des consignes sanitaires (interdiction de rassemblements de plus de six personnes, port du masque, respect des gestes barrières).